Anecdotes 4

 

 

anec4

 

Garçon en détresse

 

Une dame nous demande de venir chez elle pour inspecter la maison car selon elle, il s’y déroule des phénomènes inexplicables. Quelques jours plus tard, en compagnie de 5 membres de l’équipe, je me présente sur place. Pendant que nous nous affairons à installer nos équipements, je discute avec le fils de nos hôtes, un adolescent de 15 ans. Lorsqu’il me parle, je ressens une grande tristesse de sa part mais il n’en parle pas ouvertement. Durant la soirée, lorsque nous débutions le contact médiumnique, le jeune garçon me demanda la permission d’y participer.

 

Devant son insistance, j’accepta et il pris place autour de la table servant d’instrument. En présence de mes 4 coéquipiers et des 5 témoins, la séance débuta mais aussitôt que le jeune homme mis ses mains sur la table, des images se mirent à défiler dans ma tête et c’est alors que je lui dis qu’il se faisait intimider à l’école, qu’il avait des pensées suicidaires et qu’il ne pouvait pas faire le deuil de la mort de son ami. Il pleura à chaudes larmes devant ses parents qui ne se doutaient pas de la situation dramatique.

 

Durant le contact, son défunt ami est venu lui dire un message particulier : < Je suis là et je serai toujours ton ami ! >. C’était très touchant et cela a permis au garçon en détresse d’entamer son deuil et d’être pris en charge par un psychologue dans les semaines suivantes. Pendant la soirée, nous avons eu droit à divers phénomènes tels que : Apparition d’une grande lueur orangée dans le cadre d’une porte, des coups frappés sur un tamtam, énergie lumineuse en mouvement près de nous et à des mots prononcés sur les enregistrements.

 

La montre bracelet

 

Pendant un contact, pour prouver qu’il connaissait bien la famille, un entité confirma que la dame avait une montre bracelet affichant l’emblème d’une croix. Surprise, elle alla dans sa chambre et revient avec la fameuse montre remisée dans son coffre à bijoux. C’était une montre suisse arborant effectivement une croix rouge.

 

Cris dans les escaliers

 

Pendant que nous effectuions un contact chez une famille, une entité féminine dit ne pas être en bon terme avec une invitée assisse dans la pièce. Devant 6 membre de l’équipe et 7 témoins, des cris audibles se firent entendre dans les escaliers menant aux chambres à coucher. Un peu comme si l’entité manifestait sa frustration.

 

Le secret du vieux manoir

 

Nous sommes dans un grand manoir tricentenaire ayant jadis été converti en pensionnat pour jeunes filles. Dans le cadre de notre recherche, nous avions décidé d’y passer la fin de semaine en compagnie des propriétaires. L’endroit fantastique et nous donnait l’impression de vivre dans une autre époque. Pendant la première soirée, une séance médiumnique nous avait permis d’être en contact avec une jeune adolescente qui avait vécu dans la place. Elle était triste et nous avait avoué qu’elle cherchait toujours ses parents qui l’avait abandonnée. À cause de cela, elle hantait l’endroit marqué par d’étranges histoires.

 

Le lendemain, nous avions décidé d’inspecter chaque pièce en espérant y trouver des souvenirs du passé. Au 3e étage servant de vaste vestiaire et de salles de douches, nous avons découvert un faux mur faisant quasiment le tour de la pièce où les jeunes filles de déshabillaient. À notre grande surprise, des petits trous dans les planches permettaient à des personnes camouflées derrière d’observer à leur guise les adolescentes nues.

 

La trappe secrète

 

Dans un ancien refuge de motards où se déroulent quelques phénomènes, nous inspectons attentivement les lieux car nos appareils wifi ont de la difficulté à fonctionner. Au 2e étage dans une grande salle, notre détecteur d’ondes polluantes se mis alors à émettre une alarme. Nous savions que nous étions proche de la source du problème qui semblait se situer derrière un mur. En l’inspectant, nous avons découvert une porte coulissante secrète qui donnait accès à deux petites pièces rectangulaires. Dans la première, nous avons localiser un brouilleur d’ondes et dans la seconde, une trappe dissimulée sous une planche de contreplaqué servant de surface de plancher. Nous n’avons pas osé fouiller afin de laisser ce privilège au nouveau propriétaire qui semblait chercher quelque chose de particulier.

 

La robe d’époque

 

Pendant le tournage à la Maison Trestler, plusieurs choses n’avaient pas été montrées à cause du manque de temps. Effectivement, pendant un premier contact médiumnique effectué avec notre hôte, des membres de l’équipe et devant les techniciens, un entité masculine se présenta. Il était bien connu de la maison. Curieusement, il avoua son mécontentement face à une salle du musée qui avait été modifiée. Il précisa que la robe d’une ancienne propriétaire du manoir n’était plus là dans son présentoir ainsi que de la vaisselle dont il avait fait don de son vivant. Nous étions surpris par ses propos mais l’administratrice des lieux confirma qu’il avait entièrement raison. Par manque d’espace, ces objets avaient effectivement été placés dans une autre pièce.

 

La tante méconnue

 

Lors d’un contact effectué en présence de Lucie mon épouse et de quatre invités. Une entité féminine s’adresse à un participant qui s’appelait Mario. Elle dit se nommer Murielle et avoua être sa tante. Surpris, l’homme dit ne pas connaître ce nom. Quelques jours plus tard, Mario apprend par sa mère qu’effectivement, il avait une tante du nom de Murielle et qu’elle était décédée quelques semaines plus tôt.

 

La figure de proue

 

Au Fort Stewart de l’île Ste-Hélène au Québec, pendant que nous discutons en examinant une figure de proue d’un ancien navire, quelque chose semble nous épier. Mon fils Jonathan avoua sentir une présence dans cette salle de remisage. Le caméraman entra dans la pièce pour filmer le groupe et lorsqu’un membre de l’équipe parle de Jeanne Mance la pionnière (1606-1673), les deux détecteurs de champs électromagnétiques installés plus loin s’activent au maximum.

 

Le métal se difforme

 

Nous effectuons un contact avec 3 autres membres de l’équipe chez un individu qui s’avéra plus tard être un criminel sous surveillance. Un défunt ami de notre hôte vint le prévenir de changer de vie car selon ses propos, il y avait une justice de l’autre coté. Lors de son message, la surface métallique de la table pourtant plane, devenait graduellement convexe sous nos yeux. Elle bombait vers l’extérieur comme poussée par une force inouïe. Le contact fut tellement puissant et convaincant que l’homme tenta par la suite de changer sa vie.

 

Silhouette dans la forêt

 

À Lorraine au Québec, nous pénétrons dans la forêt pour installer des caméras infrarouges contrôlées par un ordinateur. En marchant dans le sentier, Lucie et Andrée-Anne croit apercevoir une silhouette qui semble se cacher derrière un arbre. Après nous avoir prévenu, elles partent en courant dans cette direction. Quelques minutes plus tard, elles reviennent en nous disant avoir revu la grande silhouette qu’elle ont photographiée et qui se retira rapidement dans la forêt. Nous ne l’avons jamais revue mais d’après la photo, cette chose était grande et semblait porter un long vêtement.

 

Le plafond s’illumine

 

Dans le cadre du Projet Horizon, nous nous sommes réunis dans notre atelier-laboratoire. Pendant un contact, un entité du nom d’Euloge nous annonce qu’il va tenter de faire quelque chose devant nos yeux. Nous sommes 12 membres de l’équipe assis au fond de la salle plongée dans le noir pour l’occasion et 4 caméras IR filment la scène. Soudainement, des flashes lumineux illuminent le plafond de la salle comme si quelqu’un activait le flash d’une caméra digitale. Nous n’avons jamais été en mesure de retracer la source de ces étranges lueurs.

 

Une mère inquiète

 

Il n’y a pas si longtemps, la défunte mère de mon épouse Lucie réussit à venir communiquer lors d’un contact. Les émotions étaient à leur paroxysme et la communication fut brève : < Mon fils...son coeur.....Mon fils, son coeur ! > . Le contact se coupa à se moment avant même de savoir ce qu’elle voulait dire exactement. Deux semaines plus tard, le frère de mon épouse fut victime d’un infarctus qui faillit l’emporter. Heureusement, il s’en est remis. Nous comprenions alors qu’elle nous prévenait d’un réel danger. Précisons que selon eux, le temps n’existe plus de l’autre côté, de là la possibilité de voir des événements futurs.

 

Une famille en détresse

 

Pendant plusieurs semaines, une dame me supplie d’aller les aider car selon elle, d’étranges manifestations se déroulaient dans la maison et sur le terrain. Quelques jours plus tard, nous nous présentions sur les lieux situés à plus de deux heures de route. Nous étions 5 membres de l’équipe décidés à rassurer ces personnes paniquées. Parmi nous, il y avait Sandra, une éducatrice spécialisée pour enfants. Dès notre entrée dans la maison, nous avons constaté un étrange comportement de la part des deux jeunes filles âgées respectivement de 2 et 4 ans. Elles ne parlaient pas et marchaient sur la pointe des pieds. La mère semblait être en dépression. Nous avons vite compris qu’il n’y avait aucun phénomènes paranormaux dans la place et que nous étions chez des gens qui ne voulaient pas que le voisinage apprenne que leurs enfants étaient des autistes avancés. Nous avons réussit à convaincre un ami de la famille de les prendre en charge et de prévenir rapidement un spécialiste. Nous sommes repartis en espérant avoir aidé ces personnes du mieux que nous le pouvions. Nous sommes restés en contact avec l’ami en question afin de nous assurer que tout allait pour le mieux.

 

Roger Mainville, Président
Groupe Paracontacts
3 février 2016

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16