Sélectionner un langage
Liens Paracontacts
Groupe

 

Catalogue

 

Généralités

Une nouvelle étude scientifique nous permet de faire une suite au document de 2015 traitant des récepteurs sensoriels du corps humain.  Dans cet article antérieur, nous pouvions lire que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaissait que des individus peuvent souffrir de la sensibilité électromagnétique (ou électro-sensibilité). En d’autres mots, le corps humain peut être influencé par les champs magnétiques et électromagnétiques. S’il peut en être influencé, cela signifie qu’il les ressent et ce ressenti peut varier selon les individus.

Selon une récente étude neuroscientifique Caltech menée conjointement par l’Institut de Technologie de Pasadena en Californie et par l’Université de Tokyo,  l’humain serait doté d’un sens magnétique et serait capable de ressentir le champ magnétique terrestre.  Leur conclusion parue dans le journal académique The Conversation, se résume ainsi : « Nous avons un système sensoriel qui traite le champ géomagnétique tout autour de nous ».

L’étude a été effectuée sur 34 participants munis d’un électroencéphalogramme (EEG) et placés dans une cage Faraday équipée d’un dispositif pouvant reproduire un champ magnétique dont l’intensité variable était comparable à celui de la Terre. Le cerveau de certains participants captait le changement de direction du flux magnétique.  Les chercheurs n’ont pas pu expliquer en quoi le sens du magnétisme pouvait servir aujourd’hui, mais ils ont émis l’hypothèse que lorsque l’humanité était composée de chasseurs-cueilleurs, le sens pouvait permettre de mieux se repérer. 

Autre utilité

<< Lancez un âne dans le désert, il n’a pas fait un cours d’ingénieur, mais il va savoir où gratter pour trouver de l’eau ! >> Pourquoi l’homme ne serait-il pas doté d’un sixième sens ou capable de capter le champ magnétique comme certains animaux ? >> Comment détecter de l’eau par Christopher Bird fondateur de la Société des Sourciers (1961) The American Society of Dowsers et auteur le livre intitulé, The Divining Hand (Main divinatoire). 

Si certains individus arrivent à détecter le changement de direction d’un flux magnétique en étant dans une cage Faraday, ils pourraient peut-être aussi capter des anomalies locales du champ magnétique terrestre ? En prospection magnétique ou électromagnétique pour déceler la présence d’une masse rocheuse possédant une perméabilité magnétique anormalement élevée, une faille, un gisement…. les géologues et géophysiciens se servent entre autres d’un magnétomètre pour détecter des anomalies.   Les sourciers quant à eux, pour trouver des veines d’eau ou des filons, ils se fient à leur corps sensitif et à leurs baguettes ou pendule servant d’indicateurs d’une anomalie en surface.

Chose certaine, l’étude Caltech, nous fait réaliser que le cerveau humain réagit aussi rapidement qu’un magnétomètre.

Roger Mainville / Plume-Parlante

29 septembre 2019

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Facebook Pagelike Widget
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16