Dans un autre corps

 

 

 

Au fil des ans, nous avons parlé de possession et de certains cas que nous avons vécus sur le terrain mais, parce que ces faits sont en quelque sorte encore tabous, nous n’avons pas élaboré sur le phénomène d’intrusion que subit le corps de la victime. En effet, il est déjà difficile d’admettre que des personnes puissent se faire posséder et il est encore plus ardu de croire qu’un esprit immatériel soit capable d’envahir le corps d’un être vivant. Pourtant, c’est une réalité qui remonte à l’époque sumérienne (3100 av. J.-C.) et qui est relatée dans la plupart des religions ainsi que dans les croyances anciennes et modernes.

 

Heureusement, les vrais cas de possession sont tout de même assez rares mais, ils n’en demeurent pas moins bien réels sinon il n’y aurait pas autant de prêtres exorcistes dans le monde. Plusieurs cas ont été étudiés à travers la littérature, des témoignages et des exorcismes filmés mais ils demeurent bien souvent inexplicables pour ceux qui n’en ont jamais été témoins directement sur le terrain. C’est un phénomène qui dépasse bien souvent l’entendement de la plupart des experts.

 

Commençons par le début

 

Un jour, William Friedkin, réalisateur du film l’Exorciste (1973), avait eu la permission de filmer un exorcisme effectué par le Fr Gabriele Amorth (1925-2016), exorciste du Vatican, dont l’enregistrement a été par la suite visionné par un groupe de neuroscientifiques et de psychiatres du New York State Psychiatric Institute, du New York Medical College, de la World Association of Cultural Psychiatry et du UCLA Medical Centre. La majorité de ces scientifiques sont demeurés stupéfaits devant la vidéo.

 

 

Dans le reportage de Vanity Fair, paru le 31 octobre 2016, le Dr Jeffrey Lieberman, directeur du New York State Psychiatric Institute, répondit ceci à la question de William Friedkin, à savoir s’il rejetait complètement l’idée de possession dans ce qu’il avait visionné dans la vidéo en question :

 

< < Non. Il n'y a aucun moyen d'expliquer ce qui s'est passé. D'une manière intellectuelle, j'aurais pu dire que c'est possible.....mais, c'est un exemple (un cas) qui apporte de la crédibilité ! >> Dr Jeffrey Lieberman

 

Ce n’est pas le seul cas car il y en a eu plusieurs autres bien documentés et l’intrusion se produisant avant la possession est toujours aussi troublante. Comment une ou des entités peuvent arriver à envahir le corps d’une personne et à maitriser son esprit ? Plusieurs exorcistes et scientifiques de renom se sont penchés sur la question en l’étudiant sur le terrain. C’est le cas du professeur Richard E. Gallagher, psychiatre au Collège médical de New York et à l’Institut Psychanalytique de l’Université de Colombia. Depuis plus de 25 années, il travaille avec des prêtres exorcistes et est membre du conseil de l’Association Internationale des Exorcistes (AIE).

 

< < Je connais un bon nombre de psychiatres et de professionnels de la santé mentale qui croient à cela >> Professeur Richard E. Galagher psychiatre, New York Medical College. Interview CNN août 2017, When exorcistes need help, they call him / Lorsque les exorcistes ont besoin d’aide, c’est lui qu’ils appellent.

 

Possession passagère

 

Un jour, j’ai vu une amie se faire posséder en quelques secondes seulement. Aussitôt qu’elle a pénétré dans le salon d’une médium expérimentée, une entité féminine pacifique et âgée la pénétra par le dos afin de pouvoir s’exprimer par sa bouche alors bloquée en position ouverte. Sa voix changea pour devenir celle d’une vieille dame qui cherchait sa petite-fille. Ce fut une possession pacifique qui dura à peine 90 secondes mais notre amie s’en rappellera toute sa vie.

 

Types de possession

 

En parcourant la littérature sur le sujet ou des témoignages et/ou en se basant sur des expériences vécues, nous pouvons conclure qu’il y a au moins trois principaux types de possession et les cas s’y rattachant ne sont pas tous démoniaques :

 

• Possession involontaire ou non désirée nécessitant un exorcisme ou une purification. Dans ce cas, l’intrus est maléfique. La victime peut être possédée par un ou des esprits possesseurs.
• Possession involontaire ou non désirée et passagère. Dans ce cas, l’intrus peut être pacifique ou maléfique
• Possession volontaire ou désirée (adorcisme) se produisant par transe ou état de conscience modifié. Dans ce cas l’esprit invité est souvent pacifique et aidant mais, sans contrôle cela comporte tout de même des risques d’intrusion par une entité malveillante.

 

Le processus de pré possession est graduel, à court ou à long terme. La possession quant à elle peut durer des semaines, des mois voire même des années. Dans certains cas, elle est subite ou rapide et peut durer quelques minutes.

 

< < Le terme < possession spirite > a une connotation négative, car ce ne sont pas toutes les possessions qui sont négatives. Les guérisseur(e)s spirituel(le)s peuvent être possédé(e)s par un esprit saint et les médiums en transe peuvent l’être par leurs esprits guides. >> Dr Terence Palmer, psychologue, hypnologue et membre du SPR de Londres, The Science of Spirit Possession (2nd Edition)

 

 

L’intrusion dans l’Antiquité

 

Revenons au phénomène d’intrusion rapporté dans l’Antiquité. Même si certains chercheurs ne croient pas aux textes bibliques, le scribe qui a écrit ce passage connaissait à cette époque reculée le principe de l’intrusion (infiltration) et de la possession :

 

« Lorsqu’il fut à l’autre bord, dans le pays des Gadaréniens, deux démoniaques, sortant des sépulcres, vinrent au-devant de lui. Ils étaient si furieux que personne n’osait passer par là. Et voici, ils s’écrièrent : Qu’y a-t-il entre nous et toi, Fils de Dieu ? Es-tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps? Il y avait loin d’eux un grand troupeau de pourceaux qui paissaient. Les démons priaient Jésus, disant : Si tu nous chasses, envoie-nous dans ce troupeau de pourceaux. Il leur dit : Allez ! Ils sortirent, et entrèrent dans les pourceaux. Et voici, tout le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer, et ils périrent dans les eaux. Ceux qui les faisaient paître s’enfuirent, et allèrent dans la ville raconter tout ce qui s’était passé et ce qui était arrivé aux démoniaques. Alors toute la ville sortit à la rencontre de Jésus; et, dès qu’ils le virent, ils le supplièrent de quitter leur territoire. » Évangile selon saint Matthieu, chapitre 8, versets 28 à 34

 

L’intrusion et l’internalisation

 

Dans son étude historique sur la possession intitulée : Intrusion and internalisation of the devil: popular saints vs. the Fathers of the Church, le Dr Sotiris Kotsopoulos psychiatre parle de l’intrusion et de l’internalisation comme étant deux interactions diaboliques connues depuis l’époque du christianisme :

 

• L’intrusion était une interférence démoniaque qui consistait à une invasion du corps par les démons ou les esprits impurs prenant alors possession de la personne.
• L’internalisation quant à elle était une interaction plus subtile du malin qui affectait la pensée des gens par des passions enflammées et de faux jugements, provoquant ainsi des actions allant à l’encontre de ce qui est bien.

 

En éliminant la croyance religieuse de cette étude, l’internalisation pourrait se définir comme étant l’influence d’un esprit sur un autre. Un peu comme un hypnotiseur qui « suggestionne » directement les pensées ou la conscience des participants pour leur faire faire des choses spectaculaires ou dire des propos amusants devant le public. Cette suggestion hypnotique se retrouve aussi dans les techniques employées par les anesthésistes pour opérer sans douleur.

 

 

 

Dans le cas d’une possession, cette interaction malveillante ou pacifique, selon le cas, est produite soit dans le but de contrôler graduellement l’esprit et le corps de la victime ou soit pour les utiliser momentanément afin de livrer un message par la bouche de leur hôte. Les victimes entendent parfois une ou des voix qui les insultent, les intimident et les influencent.

 

 

« Si les gens pouvaient voir ce que je vois, ils comprendraient d’un coup que le diable existe vraiment » L’abbé Henri Forestier vicaire et exorciste du diocèse de Fréjus-Toulon. Entrevue < Les Inquisitoriales > avril 2016

 

L’intrusion selon Edgar Cayce

 

Pour Edgar Cayce (1877-1945) qui fut le plus grand médium de cette planète, l’intrusion se produirait au niveau des principales glandes endoctrines, point de contact entre les trois corps (mental, spirituel et physique). Selon lui, c’est l’endroit où s’incarnent l’esprit et l’âme, par lequel ces derniers agissent sur le corps physique. Ces centres d’énergies glandulaires seraient les sources à partir desquelles l’âme peut habiter à l’intérieur d’un corps.

 

 

Dans le cas de possession maléfique, ces entités indésirables influenceraient d’une certaine manière les capacités mentales et cognitives. En agissant sur les glandes endoctrines, cela affecterait la Kundalini, l’énergie qui spirale le long de la colonne vertébrale depuis le sacrum jusqu’au crane. De façon imagée, la Kundalini est similaire à un câble électrique raccordé à une source d’alimentation  »universelle ».

 

 

< < Certains humains mal équilibrés émotionnellement entrouvrent leur porte à ces entités. Celles-ci, comme le dit Cayce, passent par les glandes endocrines, qui sont le point de contact entre le corps physique et le corps spirituel. Ainsi, ces humains, dépossédés d'eux-mêmes, ne sont plus que des marionnettes manipulées par des entités frustrées, qui utilisent le corps du vivant pour satisfaire leurs pulsions. Le phénomène semble toujours actuel, comme l'indique Cayce. >> L’univers d’Edgar Cayce. Tome I, Dorothée Koechlin de Bizemont

 

Dans des cas de possession que nous avons pu observer sur le terrain, les victimes avaient depuis quelques mois des douleurs au dos et à la base du cou. Lors de l’évacuation de l’envahisseur, un craquement s’était alors produit dans la nuque et curieusement, le mal de dos a graduellement disparu. Comme si la colonne vertébrale ou la Kundalini servait d’ancrage aux possesseurs.

 

Lors de certains contacts médiumniques, les Esprits-Aidants disaient que l’intrusion pacifique ou maléfique se produisait par la colonne vertébrale. Cette intervention produirait une distorsion dans l’énergie de la Kundalini et par le fait même dans les chakras et les glandes endoctrines. Il y a peu de documentation sur le sujet parce les exorcistes et la plupart des chercheurs parlent surtout du phénomène de possession en général mais certaines études et observations vont dans la même direction qu’Edgar Cayce :

 

• Dans un article écrit par le Dr Jean Vinchon (1884-1964) » Etudes carmélitaines » sur « Satan ». (Paris), Desclée De Brouwer, 1948. 1 vol. in-8°, 666 p. –pp. 464-471,on parle de douleurs à la nuque et à la colonne vertébrale.

 

• Dans les recherches de Jessie Penn-Lewis (1861–1927), auteure et démonologue, les entités passeraient par la colonne vertébrale. Elle fut la première à dire que les entités étaient semblables à des particules d’énergie. Source : Demonology and suicide – Forensic implications Rom J Leg Med [25] 211-216 [2017]

 

• Dans son livre intitulé, Inside the Whirlwind: The Book of Job through African Eyes, le Dr Jason A. Carter de l’Université d’Edinburgh relate l’histoire d’une Africaine dont l’esprit possesseur était logé dans sa colonne vertébrale.

 

La possession demeure un phénomène complexe et pour le comprendre entièrement, faudrait peut-être emprunter un chemin plus holistique. Dans son étude intitulée, Are They Evil, Mad or Possessed ? A Method for Investigation, le Dr Terence Palmer relate les propos (1997) du Dr Andrew Powell du Collège Royal de psychiatrie qui vont dans ce sens :

 

< < La communication à ces niveaux subtils < le spirituel > est subjective, mais offre une solution à la communauté scientifique dans ses tentatives de reconnaître la réalité de ces phénomènes de possession. La validation prend une nouvelle signification, car elle ne peut être mesurée avec des outils, seulement par ses effets.>>

 

Je voulais m’arrêter ici avec la conclusion du Dr Powell mais un fait vécu et les écrits intitulés, La Kundalini et la Force extraterrestre de l’auteur John Lamb Lash mythologue, chercheur et expert en gnosticisme, m’amènent un peu plus loin dans un autre type d’intrusion qui demeure tout de même purement hypothétique mais intéressant.

 

Un autre type de possesseurs

 

Pendant les six dernières années, j’ai gardé sous silence l’histoire qui va suivre parce qu’elle est très particulière et que jusqu’à maintenant, je ne savais pas trop quoi en penser. Seuls mes proches et mes amis étaient au courant de cette étrange conversation téléphonique s’étant déroulée en présence de mon épouse. Je vous la raconte tel que vécue, à vous d’en tirer vos propres conclusions :

 

En 2011, j’ai reçu un curieux appel téléphonique d’une dame qui disait être une infirmière et qui me félicitait de prévenir les gens des dangers qu’ils couraient en invoquant des mauvais esprits. Puis, soudainement sa voix changea pour devenir totalement différente mais toujours féminine. Elle me révéla que pour accomplir certaines tâches dans notre monde, elle prenait temporairement possession du corps de la jeune femme. Au fil des minutes, elle me parla de la gravité terrestre, des éruptions solaires, de la matrice de l’univers, des inondations en cours au Québec et des dolines (skinholes) qui se formaient sur la planète. Son savoir était étonnant et intriguant. Certes, quelqu’un de bien informé aurait peut-être pu en parler aussi bien mais pas de cette façon. Sa manière de s’exprimer et sa voix sortaient de l’ordinaire.

 

Pour tester cette femme ou cet < être > possesseur, j’avais alors formulé mes pensées autrement. Puisque je voyais son numéro de téléphone sur l’afficheur, j’avais alors imaginé appeler la police mais la dame devina rapidement ma pensée en me disant : < Tout ce que la police trouvera ici dans cette maison, c'est une infirmière en bonne santé ! >. J’étais alors convaincu qu’elle pouvait lire mes pensées et que cet esprit  »vivant » ou  »désincarné » n’avait peut-être rien du genre humain. Voyant que je la testais, la femme m’expliqua que malgré le fait qu’elle n’aimait pas trop les Humains, elle nous aidait à combattre des êtres possesseurs d’une autre espèce. Elle termina la conversation, qui avait durée une heure, en me disant qu’elle partait pour Israël. Il va s’en dire que je ne savais plus trop quoi penser, j’étais bouche-bée.

 

Dans un autre corps

 

Je ne pouvais pas prouver quoi que ce soit sur la véritable nature de cette femme étrange mais ses propos au sujet des corps habités par un autre esprit me poussèrent à aller plus loin. C’est alors que je suis tombé sur un documentaire concernant Nicolas Fraisse qui depuis 2006 démontre, devant les membres de l’Institut suisse des Sciences noétiques (ISSNOE) et des journalistes, qu’il est capable d’exécuter des sorties hors du corps (OBE). Dans une entrevue de Salut les terriens sur C8 en France, il avait révélé que pendant une OBE, il s’était retrouvé dans le corps de son ami Robert alors en pleins ébats amoureux et dans celui d’une biche. C’est tout de même étonnant mais si l’authenticité de ces intrusions n’est pas facilement vérifiable, ses expériences en laboratoire, quant à elles, ont démontré que l’esprit peut voyager.

 

D’ailleurs, il n’est pas le premier à le démontrer car le médium Dr Alex Tanous (1926-1990) fut le pionnier dans ce domaine. Il avait participé aux programmes de voyance à distance d’ISCOM et de Stargate, et a lui aussi démontré devant des scientifiques de la Société Américaine de Recherche (ASPR) que la conscience peut se déplacer d’un endroit à un autre afin de vérifier des détails connus uniquement par les scientifiques effectuant les tests.

 

Les Walk-Ins

 

Je ne suis pas le premier à m’intéresser au phénomène d’intrusion car dans les années 70, une ancienne journaliste de la Maison-Blanche, ex présidente du Women’s National Press Club et médium, madame Ruth Shick Montgomery (1912-2001), popularisa le concept de Walk-in. Selon elle, l’âme d’un défunt pourrait prendre possession d’un corps blessé ou en détresse, afin de le revivifier de son énergie spirituelle puis de s’en servir comme véhicule, afin de terminer une mission sur Terre ou pour livrer un message. Elle parlait aussi de Walk-Ins venus d’ailleurs, un concept semblable à celui de l’anthropologue Carlos Castenada intitulé, les Flyers (Volants). Durant sa longue carrière, elle a écrit plusieurs livres dont : Strangers among us (Des Étrangers parmi nous) et Aliens among us (Extraterrestres parmi nous).

 

Les Archontes

 

Dans le document de John Lamb Lash intitulé, La Kundalini et la Force extraterrestre, les Archontes de la gnose étaient les Annunakis des Sumériens et étaient divisés en deux groupes qui se combattaient. Voici un passage sur l’intrusion et la possession exécutées par ces êtres mythiques.

 

< < Peuvent insinuer leur intelligence étrangère dans nos esprits mais ils ne peuvent en prendre le contrôle et les diriger par la force brute. Toutefois, si nous nous laissons aller sous l’emprise de leur sortilège, ils peuvent prendre complètement la direction de nos esprits. Cela arrive par l’abdication de notre propre conscience et non par la force de leur domination.>> John Lamb Lash, La Kundalini et la Force extraterrestre

 

Les travaux de Lash sur les Sumériens et ce passage sur la possession, me font inévitablement penser au film controversé intitulé, The Fourth Kind (2009) ou Phénomènes Paranormaux en français basé sur de mystérieuses disparitions se déroulant depuis 1960 dans le village de Nome en Alaska. Certes, ce n’était qu’un film inspiré de faits vécus ou non mais, les intrusions que les envahisseurs extraterrestres faisaient vivre à leurs victimes, étaient tout à fait spectaculaires. Pour s’approcher d’un tel réalisme, le réalisateur Olatunde Osunsanmi devait se baser sur quelque chose de très particulier parce que tu ne deviens pas un spécialiste des intrusions possessives du jour au lendemain. C’est peut-être pour cette raison que cette étrange histoire est disparue subitement des ondes ? Qui sait ! Peu importe et heureusement pour nous, les cas de vraie possession de courent pas les rues.

 

J’oubliais de dire qu’en 1958, des agents du Projet Blue Book étaient à Nome pour enquêter sur des cas d’observations d’OVNIs. Nara T1206, roll 33 Blue Book Project.

 

Roger Mainville – Plume-Parlante
Groupe Paracontacts
16 décembre 2017

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16