Sélectionner un langage
Liens Paracontacts
Groupe

 

Catalogue

 

Généralités

En voulant parler de certains phénomènes que nous avions filmé dans le passé sous un éclairage UV (ultraviolet), cela nous a fait penser aux lampes UV-C (ultraviolet lointain) utilisées pour la décontamination, la désinfection et la stérilisation.

En effet, avec la pandémie mondiale que nous vivons actuellement, je crois qu’il est important de parler de moyens de décontamination tels que : les appareils UV-C et les cabines (sas) de désinfection qui pourraient contribuer à ralentir la propagation des virus. Bien sûr, pour avoir des effets à longs termes, faudrait aussi parler de nouvelles mesures sanitaires strictes; de lois plus sévères; de règlements municipaux adéquats; d’inspections régulières; d’encadrement sécuritaire des laboratoires virologiques; d’une meilleure protection des barrières naturelles : les écosystèmes, les espaces verts, les forêts et les boisés urbains; de peines et d’amendes exemplaires pour les pollueurs; etc., mais nous allons laisser ce soin à des experts désireux d’améliorer notre sort. Pour notre part, nous allons plutôt nous en tenir aux technologies prometteuses.

Ultraviolet lointain

Les rayons ultraviolets UV-C lointains de 280 à 200 nm n’atteignent pas la surface de la terre parce qu’ils sont absorbés par l’atmosphère. Par contre, leur longueur d’onde est utilisée de plus en plus pour l’inactivation de virus ou de microorganismes et pour décontaminer des surfaces ou des articles contaminés.

UV-C 254 nm

Depuis  2013, l’Hôpital général de Vancouver utilise un chariot UV-C de 254 nm pour décontaminer les chambres et les salles d’opération. De nos jours, ces appareils performants peuvent être robotisés, programmables, fixes ou tout simplement mobiles sur chariot. Ces lampes germicides peuvent tuer rapidement les micro-organismes tels que les virus, les bactéries en détruisant les acides nucléiques et en perturbant leur ADN, les rendant ainsi incapables d’exécuter des fonctions cellulaires vitales.  Elles peuvent aussi anéantir les levures et les mycotoxines des moisissures en suspension dans l’air et l’eau.

Les UV-C 254 nm peuvent désinfecter l’air dans les conduits. On les utilise aussi pour purifier l’eau et pour procéder à la désinfection des surfaces contaminées. Elles ne peuvent pas être utilisées pendant que des gens ou des animaux se trouvent dans la pièce. Les plantes devraient être retirées temporairement de la pièce à décontaminer et s’il y a des poissons dans un aquarium, celui-ci doit être recouvert d’un tissus opaque.

Élimination des odeurs

Certaines lampes UV-C  peuvent émettre deux fréquences différentes, soit  254 nm utilisée comme germicide pour détruire les microorganismes et 185 nm (UVV) pour éliminer les contaminants volatiles et les odeurs. Les lampes combinées 254 nm  – 185 nm produisent de l’ozone à partir de l’oxygène.

Utilité des lampes 254 nm
  • Élimination des microorganismes
  • Désinfection de l’air
  • Élimination des odeurs
  • Désinfection des conduits de ventilation
  • Désinfection de l’eau : potable, piscines, processus industriel….
  • Désinfection de produits: cellulaires, tablettes, masques de protection, uniformes, combinaisons sanitaires, vêtements….
  • Désinfection de surfaces : chambres d’hôpital, salles d’opération, ambulances, autobus, wagons de métro, toilettes, cabinets médicaux, arénas, vestiaires, salles de réception, aéroports, industries alimentaires, pharmaceutiques, d’emballage, d’expédition, écoles, hôtels….

Il existe de petits modèles de lampes UV-C 254 nm à batteries pour permettent aux gens de désinfecter des colis, des masques personnels, et autres. 

UV-C 222 nm

Cette nouvelle lampe UV-C 222 nm  permet aux gens un passage direct et répétitif sous son éclairage ultraviolet. Son rayonnement qui est un puissant stérilisateur, ne provoque pas de cancer de la peau et est sans danger pour les yeux et la peau humains. Cette technologie germicide devrait avoir un large éventail d’applications antibactériennes et antivirales dans les établissements médicaux, industriels, commerciaux et dans la vie quotidienne.

En plus de la même utilité que la lampe UV-C 254 nm, cette nouvelle technologie pourrait être installée dans des passages de décontamination, dans des halls d’entrée et dans des lieux publiques. Possiblement, qu’elle pourrait permettre au personnel soignant d’éviter de changer de combinaison sanitaire lors de leurs visites dans les chambres des patients contaminés.

Station de désinfection

Cette toute nouvelle technologie a été inventée à Sainte-Marie-de-Beauce au Québec. La compagnie a mis au point des stations ou cabines (sas) de désinfection pouvant être installés à l’entrée d’une entreprise ou d’un établissement afin de désinfecter les  membres du personnel, les patients et les visiteurs. Ces cabines muni d’un contrôle d’accès, mesure la température de la personne et si elle est fiévreuse, l’entré lui est alors refusée. La bruine désinfectante émise dans le sas est sans danger pour la personne et élimine à 99, 9 % les microorganismes présents sur ses vêtements et sur sa peau .  Le fabricant a aussi inventé un canon mobile produisant aussi une bruine désinfectante pouvant désinfecter de grandes surfaces en le déplaçant facilement. Cette technologie pourrait permettre au personnel soignant d’éviter de changer de combinaison sanitaire à chaque fois qu’ils entrent dans la chambre d’un patient contaminé. Ce principe pourrait facilement et rapidement décontaminer une épicerie, une salle d’attente, un magasin, une pharmacie, des lieux publiques, etc.. 

La cruelle leçon que nous vivons tous actuellement, nous force à changer des choses dans nos vies, notre quotidien et  notre environnement. Nous n’avons plus le choix, nous devons faire de la prévention à très longs termes car ce n’est pas seulement un quartier qui est concerné mais toute l’humanité. Il faut agir maintenant et non pas dans vingt ans !

Des études

Les études sur les UV-C sont nombreuses, je vous invite à aller consulter celles des institutions scientifiques et médicales suivantes :

Columbia University Medical Center in New York City, National University Hospital of Singapor,National Institutes of Health, National Center for Biotechnology Information,Kobe University,University of Nebraska, EPA (Environnement Protection Agency USA), NHSRC (National Homeland security research center), Université McGill, le CHUM de Québec, Harvard Medical School, University of Southern Denmark….. Journal Photodermatology, Photoimmunology & Photomedicine

Roger Mainville / Plume-Parlante

17 mai 2020

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Facebook Pagelike Widget
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16