Défi Charlie Charlie

 

 

charlietitre

 

Le jeu de crayons ou de stylos surnommé Charlie Charlie Challenge devient viral sur tout le net. Depuis quelques jours, les ados ne parlent que de ça en se lançant des défis sur les réseaux sociaux et dans les écoles. Le Québec n’y échappe pas et selon la BBC Mundo, en très peu de temps, plus de 2 millions de jeunes ont cliqué sur le lien pour voir le défi en question. En Amérique latine, Charlie Charlie Challenge ou défi du jeu de crayons porte différents noms, tels que : juengo de la lapicera et jugando a la llorona, juengo de los lapices. On en retrouve des traces sur le net à partir de 2008.

 

D’après ce que l’on voit sur les vidéos, le défi consiste à invoquer un démon supposément mexicain qui se nomme Charlie / Charly afin qu’il réponde à des questions. Les ados poussent le défi plus loin, en disant que ce partenaire démoniaque peut hanter un joueur pendant toute sa vie. Selon une représentante de la BBC Mundo, dans les mythologies, il n’existe aucun démon mexicain du nom de Charlie ou Charly qui en espagnol devient Carlitos.

 

Charlie Charlie Challenge est-il un simple jeu inoffensif ou un véritable contact démoniaque ? Plusieurs observateurs disent que le crayon est tellement instable que la gravité se charge de le faire simplement tomber ou que c’est le souffle d’un participant qui le fait facilement pivoter ? Par contre, même si certaines réponses sont incohérentes, dans certaines vidéos, on voit le fameux crayon faire des mouvements répétitifs de gauche à droite et même des rotations de 360 degrés. Il faut avouer que c’est tout de même très particulier mais malgré cela, on constate que la respiration proche peut aisément le faire tourner. Quoiqu’il en soit, même si ce jeu ressemble à l’ancien principe du compas de sorcier ou de divination (el compas hechizos), les ados croient réellement invoquer un démon et il est là le vrai problème ! Je suis persuadé que plusieurs exorcistes expérimentés chamans ou religieux, seraient contre cette pratique. Les parents se doivent d’être vigilants.

 

Roger Mainville, Président
Groupe Paracontacts
27 mai 2015

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Facebook Pagelike Widget
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16