Des Atlantes et des hommes

 

 

 

Dans l’article précédent intitulé, Dans un autre corps, nous avions parlé du phénomène d’intrusion que subissent les victimes de possession. Comme nous le disions, il est déjà difficile d’admettre que des personnes puissent se faire posséder, il est encore plus ardu de croire qu’un esprit immatériel soit capable d’envahir le corps d’un être vivant. Pourtant, c’est ce que des gens vivent depuis la haute Antiquité.

 

D’ailleurs, aux temps bibliques, des scribes et des prophètes connaissaient bien le phénomène d’intrusion (infiltration) car comme nous l’avions démontré, ce sujet est relaté dans l’Évangile selon saint Mathieu :

 

« Lorsqu’il fut à l’autre bord, dans le pays des Gadaréniens, deux démoniaques, sortant des sépulcres, vinrent au-devant de lui. Ils étaient si furieux que personne n’osait passer par là. Et voici, ils s’écrièrent : Qu’y a-t-il entre nous et toi, Fils de Dieu ? Es-tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps? Il y avait loin d’eux un grand troupeau de pourceaux qui paissaient. Les démons priaient Jésus, disant : Si tu nous chasses, envoie-nous dans ce troupeau de pourceaux. Il leur dit : Allez ! Ils sortirent, et entrèrent dans les pourceaux. Et voici, tout le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer, et ils périrent dans les eaux. Ceux qui les faisaient paître s’enfuirent, et allèrent dans la ville raconter tout ce qui s’était passé et ce qui était arrivé aux démoniaques. Alors toute la ville sortit à la rencontre de Jésus; et, dès qu’ils le virent, ils le supplièrent de quitter leur territoire. » Évangile selon saint Matthieu, chapitre 8, versets 28 à 34

 

Avant de commencer à parler de la création de l’humanité selon Edgar Cayce (1877-1945) qui fut le plus grand médium de la planète, il serait important de revenir sur ses explications concernant le phénomène d’intrusion car il en sera question dans ce document.

 

L’intrusion selon Edgar Cayce

 

Pour Edgar, l’intrusion se produirait au niveau des principales glandes endoctrines, point de contact entre les trois corps (mental, spirituel et physique). Selon lui, c’est l’endroit où s’incarnent l’esprit et l’âme, par lequel ces derniers agissent sur le corps physique. Ces centres d’énergies glandulaires seraient les sources à partir desquelles l’âme peut habiter à l’intérieur d’un corps.

 

< < Certains humains mal équilibrés émotionnellement entrouvrent leur porte à ces entités. Celles-ci, comme le dit Cayce, passent par les glandes endocrines, qui sont le point de contact entre le corps physique et le corps spirituel. Ainsi, ces humains, dépossédés d’eux-mêmes, ne sont plus que des marionnettes manipulées par des entités frustrées, qui utilisent le corps du vivant pour satisfaire leurs pulsions. Le phénomène semble toujours actuel, comme l’indique Cayce. >> L’univers d’Edgar Cayce. Tome I, Dorothée Koechlin de Bizemont

 

Berceau de l’humanité

 

Dans la série de lectures médiumniques 364 et autres, Edgar Cayce mentionnait que l’humanité a débuté il y a plus de 10 millions d’années sur l’île Atlantide (Atlantis). Pour Homère (VIIIe siècle av. J.-C.), il s’agissait d’Ogygie (Igigi) ou l’Île de Gygès. Vers 428 av. J.-C., l’Atlantide était pour Platon le royaume des Atlantes que Diodore de Sicile surnommait les Titans.

 

Première vague de colonisateurs

 

Selon la lecture 5066-1, avant l’arrivée des Fils de la Loi de Un, l’Atlantide était déjà habitée par les membres d’un groupe de colonisateurs stellaires. Ils étaient des formes-pensées (exo-entités) occupant un corps physique semblable à celui du futur Adam mais sans être encore parfaitement adapté pour eux à la vie terrestre. En cette ère, il existait des êtres humains (364-3). Les êtres-pensées étaient androgynes et hermaphrodites car en plus d’avoir des traits à la fois masculins et féminins, ils avaient des organes mâles et femelles (2390-1).

 

Avant l’arrivée d’Adam, il y avait des serviteurs des Fils de la Loi de Un. Ils étaient les gardiens de ceux qu’ils appelaient les choses ou les servants (les humains) et voulaient du changement. Les forme-pensées éprouvèrent le désir d’améliorer la condition de vie du peuple (5249-1). Alors, pour les apaiser et assurer la continuité de leur race, ils subirent une transformation leur permettant de donner naissance à des enfants mâles et femelles unisexués (2753-2) (2121). La première femelle née de cette division des sexes est devenue une princesse Atlante (2753-1).

 

Dans le poème akkadien d’Atrahasîs (Atra-Hasis) le Supersage (Noé biblique) datant du XVIIIe siecle av. J.-C environ qui raconte la création des hommes et celle du déluge, il est dit que les dieux étaient à l’origine divisés en deux groupes ; les Igigi (Ogygi) au service d’un second groupe de divinités surnommées les Annunaki. Les Igigi, épuisés par le travail, auraient brûlé leurs outils et se seraient révoltés contre les Annunaki. Pour les remplacer et pour apaiser Enlil (Bélial), qui voulait les exterminer, son frère Enki proposa la création d’un nouvel être, l’homme ”adapté”.

 

Deuxième vague de colonisateurs

 

Selon Cayce, il y a plus de 10 millions d’années, des êtres célestes sont arrivés sur cette île fabuleuse déjà habitée par des congénères à leur service, des humains et des animaux. Amilius le Fils du Très Haut (Un) était accompagné par des fidèles provenant de divers royaumes stellaires. À ce moment, ils étaient tous en parfait accord avec la loi du Créateur, la Loi de Un.

 

La Loi de Un

 

Selon la vision de Cayce réalisée le 23 mai 1938, la Loi de Un comprenait entre autres : < < L’âme a été donnée par le Créateur ou est entrée de sources extérieures dans la projection du moi mental et physique à des périodes déterminées. >> Lecture 877-26. Les sources extérieures étaient les Fils de la Loi de Un car eux aussi avaient le pouvoir de création et de projection dans un corps physique. Ils pouvaient aussi se réincarner après la mort de leur corps stellaire. La pureté de la race avait une grande importance et l’accouplement avec des humains était interdit.

 

Les Fils de la Loi de Un

 

Ces êtres immatériels étaient des formes-pensées (égrégores célestes) très évolués. Dans la tradition orale des Indiens Cherokee, les êtres-pensées étaient des Tla, porteurs de l’esprit de la lumière pure des Pléiades. Les Atlantes n’avaient pas de forme précise car ils pouvaient la modifier. Comme les caméléons, ils avaient aussi la capacité de se fondre à environnement et prendre momentanément l’apparence de ce qu’ils désiraient. Ils pouvaient aussi se projeter (s’introduire) dans un corps physique. Pour protéger la pureté de la race stellaire, leur chef interdisait la projection (l’intrusion) dans le corps d’un animal.

 

< < Ils pouvaient influencer les hommes et des groupes d’individus par un effet mental. Leur influence s’est étendue chez les peuples qui les avaient accueillis après leur exode causé par des cataclysmes. Leur réincarnation leur permet de continuer leur influence directe auprès des humains et des nations des temps présents (Cayce 364-3). >>

 

En avril 2014, dans le cadre du Projet Horizon, nous avons établi un contact médiumnique pour explorer un peu plus loin le domaine du paranormal. Une présence mystérieuse s’était alors manifestée aux 12 membres de l’équipe assis autour de la table servant de Cercle de Vie. Graduellement, l’entité commença à nous parler d’une île disparue depuis des siècles et qui jadis portait le nom d’Ogigie.

 

< < Ma terre d’accueil est Ogigie mieux connue sous le nom de l’Atlantide. Je suis un Atlante mais je préfère dire Ogigi (Igigi). Je ne suis pas un Terrien. Moi, mes frères et soeurs, nous étions là bien avant l’arrivée des Annunaki venus sur terre avec leurs alliés pour exploiter les richesses naturelles. À cette époque, il existait déjà plusieurs royaumes sur la planète. Les humains étaient des géants ainsi que les animaux.   Les Annunaki exploitaient la force des Humains de l’époque pour extraire les minéraux et pour faire des travaux. Ils ont finalement créé une nouvelle race hybride plus soumise. Nous nous sommes alors rebellés contre eux pour prendre votre défense et pour abolir l’esclavage. Il y a eu des guerres aériennes et terrestres. Au fil du temps, plusieurs royaumes ont été détruits. Les Ogigi et les Annunaki sont depuis ce jour des ennemis qui continuent leur combat à différents niveaux.   Les Annunaki ont une nature complexe car ce sont des êtres vivants mais éthérés (immatériels). Ce sont des possesseurs. Leur corps immatériel a une durée de vie assez longue mais ils doivent posséder un corps physique pour continuer à vivre sur la Terre dont les vibrations sont différentes. Hors du plan terrestre, ils peuvent utiliser des corps différents.   En tant qu’Ogigi ma nature est aussi complexe car mon corps est à la fois physique et éthéré. Il vibre différemment du vôtre. Tout n’est qu’une question de vibration. Les Ogigi sont très grands, minces et pacifiques. Ils existent depuis longtemps et existeront encore très longtemps ! >>

 

Les formes-pensées

 

Le terme forme-pensée pourrait nous amener à croire qu’il s’agit de la programmation d’une idée que l’on transmet ou dispose dans un emplacement spatio-temporel spécifique, afin de pouvoir créer un effet quelconque. Il pourrait aussi s’agir d’un égrégore (énergie subtile) construit par un individu ou un groupe de personnes ayant la même intention. Mais lorsque Cayce parle des colonisateurs, il fait plutôt allusion à des formes-pensées vivantes possédant une structure hiérarchique, des connaissances et des lois.

 

La définition la plus ancienne de ces formes-pensées pourrait se trouver dans l’un des plus vieux manuscrit araméen découvert en 1947 dans les grottes de Qumrân situées à proximité de la Mer morte. Il s’agit du livre d’Hénoch, écrit gnostique apocryphe du 2ème siècle avant Jésus Christ dont les trois premiers livres ont été rapportés d’Éthiopie en 1773 et publiés en anglais en 1821. C’est dans ces rouleaux-parchemins qu’apparaît la première fois le terme EGREGORE désignant des entités comme étant des anges déchus. Pour certains ésotéristes, ces égrégores appartiendraient à un autre monde parfois surnommé plan astral. Selon une ancienne tradition kabbalistique reprise par l’ex abbé Eliphas Lévi (Alphonse Louis Constant 1810-1875), les égrégores sont des esprits moteurs et créateurs de formes naissant du souffle divin. Pour lui, ils sont les esprits des Élohim, les Veilleurs, les Vigilants, les anges d’Hénoch ennemis des dieux, parce que selon Lévi, les dieux sont des fictions des hommes. En s’appuyant sur le verset 94 du chapitre 88 du livre d’Enoch: Lévi qui fut un maître franc-maçon et un membre de la Rose-Croix, comparait les égrégores aux géants Nephilim. C’est à partir de l’étymologie grecque que l’on peut trouver un sens au mot égrégore se rapprochant aussi des formes-pensées de Cayce. Il signifie « veilleur » ou, aussi, « être éveillé ».

 

Dans ses lectures, Cayce a déjà parlé de la vie d’Hénoch (Thot-Hermès) et disait que les égrégores étaient des êtres qui ne sont jamais entrés dans le monde matériel ou qui n’appartiennent pas à ce plan physique. Ce qui était le cas des colonisateurs dont il fait mention.

 

 

« Egrégores: anges qui, suivant le livre d’Hénoch, épris de l’amour des femmes, s’assemblèrent sur le mont Hermon du temps du Patriarche Jared et s’engagèrent par des anathèmes à ne se séparer jamais qu’ils n’eussent pris les filles des hommes pour femmes. » Napoléon Landais (1804-1852), grammairien, linguiste et documentaliste 1841. Jared était le père d’Hénoch.

 

Création des humains

 

Pour améliorer les conditions de vie de ses serviteurs dans l’accomplissement de tâches matérielles, Amilius donna vie à un corps humain qu’il avait préalablement adapté car il croyait que c’était le véhicule le plus approprié pour accomplir des manifestations physiques sur la planète. Cette créature devint Adam le premier homme ”parfaitement adapté ou génétiquement modifié” de cette terre légendaire. Puis, il créa des compagnons en unifiant d’autres êtres-pensées à des créatures à qui le Créateur avait déjà donné la vie. Ces entités prirent donc possession des corps humains pour coloniser la terre. Quatre de ses semblables issus de son modèle adamique partirent vers d’autres continents.

 

Les Humains

 

Les Humains mâles et femelles n’avaient pas ” de leur vivant ” le pouvoir de se projeter dans un autre corps. Sauf qu’à la mort de leur corps physique, dont la longueur de vie à cette époque, était d’environ 900 ans, ils pouvaient se réincarner. Parmi eux, il y avait des géants surhumains nés de l’union entre les Fils de Bélial et des filles de la race humaine. Pour Hénoch, il s’agissait des filles de la lignée de Caïn, le fils aîné d’Adam qui dans la Genèse fut considéré comme étant le premier meurtrier.

 

< < Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu’elles leur eurent donné des enfants: Ce sont ces héros qui furent fameux dans l’antiquité. >> Genèse 6:4. Selon les récits bibliques, ces tribus de géants ayant survécu au déluge, vivaient sur terre à la même époque que les hommes de taille normale.

 

Parmi les humains, il y en avait qui servaient d’hôtes temporaires à des Fils de la Loi de Un qui désiraient expérimenter les sensations matérielles. < < Plus qu’ils recherchaient le plaisir des sens, moins qu’ils pouvaient se déplacer librement et de quitter à leur gré le corps matériel. Ils en devinrent prisonniers de leur naissance à leur mort (364-4). >> Les Fils de la Loi de Un qui étaient fidèles au Créateur ne perdirent pas le pouvoir se projeter et pouvaient revenir dans leur corps originel.

 

Les humains de l’Atlantide étaient des serviteurs et des travailleurs des Fils de la Loi de Un et étaient considérés comme des esclaves par les Fils de Bélial. Malgré que certains prêtres voulaient les aider à accéder à un plus haut niveau de conscience, d’un côté ou de l’autre, les hommes ne pouvaient pas jouir d’une entière liberté.

 

En terre Atlante pendant la période de troubles entre les Fils de Bélial et les Fils de la loi de Un, un des prêtres créait de meilleures conditions de vie pour les < < choses >> ou ceux employés comme travailleurs de l’époque (3034-1). Durant le deuxième soulèvement entre les Fils de Bélial et les Fils de la Loi de Un, une prêtresse s’employait à persuader les populations de reconnaître et d’aider les travailleurs, ceux-là qui étaient considérés pour beaucoup comme des choses plutôt que comme des âmes individuelles (individus) 1744-1).

 

Les Humains auraient aussi combattu l’oppression exercée par les Fils de Bélial et par les Enfants de la Loi Un. Pendant cette révolte, ceux qui occupaient les positions les plus basses, celle de la classe laborieuse reçurent de l’aide. Des sympathisants aidèrent les plus opprimés, ceux qui avaient de moins en moins de privilèges, dont ceux de se réunir en famille et de jouir de leurs labeurs (1261-1).

 

Ces sympathisants étaient des prêtres et des prêtresses du temple atlante. Parmi eux, il y avait peut-être des gardiens des humains qui étaient présents en Atlantide avant l’arrivée des Fils de la Loi de Un. Ce sont eux qui désiraient du changement et ne semblaient pas apprécier les nouveaux venus dirigés par Amilius et Bélial. Ils étaient les < < Igigi >> de la mythologie sumérienne et akkadienne.

 

Les clans

 

Graduellement, les Fils de la Loi de Un se divisèrent en deux groupes aux idéaux divergents : Les Fils de Bélial et les Fils de la Loi de Un fidèles à Amilius. Dans le livre gnostique d’Hénoch, Bélial se nomme Semyaza (Azazel), prince des Veilleurs du Ciel qui étaient au nombre de deux cents. Mais à travers les lectures de Cayce, nous retrouvons en plus des sympathisants, le clan les Humains qui combattent l’oppression. D’un autre côté, il y a aussi les Igigis opposés aux deux factions des Anunnakis retracées dans le poème akkadien d’Atrahasîs le Supersage.

 

Les guerres

 

Les Fils de Bélial ne respectaient pas les règles et rejetaient le dogme établi. Ils créèrent des êtres hybrides mi-humains et mi-animaux de différentes tailles et formes. Ils étaient en faveur de l’esclavage des mutants et des humains créés pour accomplir des tâches. Ils les considéraient comme de vulgaires machines. Ils utilisaient les technologies avancées à des fins de contrôle et de destruction.

 

Amilius et ses fidèles protégeaient l’harmonie, la liberté, la hiérarchie et la pureté de la descendance des Fils de la Loi de Un. Lorsque ce dernier appris que la Loi de Un prenait du recul et que ses opposants trouvaient que les filles humaines étaient belles et qu’ils voulaient s’unir à elles, il leur déclara une guerre sans fin.

 

L’exode des Atlantes

 

Selon Cayce, il y aurait eu trois destructions de l’Atlantide échelonnées sur des milliers d’années. Les deux premières seraient survenues à cause des guerres et de l’usage d’armes destructrices. Entre 12 000 et 10 000 av. J.-C., lorsque les Enfants de la Loi de Un réalisèrent que l’Atlantide allait disparaître, plusieurs émigrèrent avec des dirigeants vers différentes contrées (1007-3). Au cours de ces migrations, ces Atlantes employèrent leur savoir et leurs compétences à se bâtir une nouvelle vie.

 

< < En Atlantide avant les premières forces destructrices; l’entité construisait ces engins faits pour le transport de ces machines de destruction qui naviguaient à la fois dans les cieux et sous les eaux. (1735-2) >>

 

Les habitants quittèrent l’Atlantide, plus exactement les îles car lors de la deuxième destruction, ce continent se divisa en trois îles. Pour sauver leur vie, nous pouvons présumer qu’ils montèrent à bord de bateaux ou d’engins volants car à cette époque, il semblait y en avoir. Ils fuirent vers d’autres contrées et tout particulièrement en Égypte.

 

Sources :

 

1) Vision de l’Atlantide, par Hugh Lynn Cayce, éditions J’ai lu 1974
2) Edgar Cayce, Les mystère de l’Atlantide revisitée par Edgar Evans Cayce, Gail Cayce Schaurtzer, Douglas G. Richards et Charles Thomas Cayce, éditions Harper 1988, éditions de Mortagne 1994
3) Poème akkadien d’Atrahasîs le Supersage, par Remo Mugnaioni Université de Provence et IREMA
4) Livre d’Hénoch, par l’abbé Migne, 2016
5) Le livre des secrets d’Enoch, par Pr André Vaillant, 2016

 

Roger Mainville – Plume-Parlante
Groupe Paracontacts
17 juillet 2018

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16