Dialogue entre deux mondes 2

 

 

 

Le 8 juillet 2017, dans le cadre du Projet Horizon, nous avons procédé au 7e test avec le Parabox-Contact, notre prototype de transcommunication instrumentale (TCI) n’utilisant aucune onde radio ni de wi-fi.

 

Pour l’occasion, nous avons installé 5 caméras fixes infrarouges, 2 caméscopes HD et un enregistreur stéréo placé à un mètre du Parabox-Contacts. Pour augmenter l’effet du hasard au niveau des cartons de dessins choisis et de celui des mots prononcés, nous avons décidé d’utiliser un dé grand format. À nos yeux, ce principe de tirage aléatoire était simple et efficace.

 

 

La personne désignée par le dé, devait alors piger un dessin dans le lot pour ensuite le montrer à la caméra. Un fois le carton affiché, les Esprits-Aidants avaient jusqu’à un maximum de 60 secondes pour prononcer la réponse. Dépassé ce délai, le croquis (mot, figure ou chiffre) était alors mis de côté pour faire place à un nouveau.

 

 

 

Durant la soirée, nous avons eu droit à des réponses étonnantes et parfois à des interactions cocasses. Je vous en résume quelques unes :

 

• Lorsque le dé était jeté et au moment même qu’il s’immobilisait, un Esprit-Aidant disait immédiatement le chiffre qui apparaissait et cela à plusieurs reprises.
 
• Lorsque je dis que j’allais faire un dessin sur le tableau, un Esprit-Aidant s’est alors empressé de dire < Artiste > pour me taquiner.
 
• Lorsque nous avons montré une caricature d’un cowboy fumant une cigarette, un Esprit-Aidant a tout de suite prononcé le prénom de notre équipier < Yanick > pour nous faire rire.
 
• Lorsque nous avons montré un petit avion et que l’un de nous dit qu’il y avait un homme qui le pilotait, un Esprit-Aidant dit le prénom de notre équipier < Aimé > pour nous amuser.
 
• Manon montra un calcul qui consistait à < 2 + 2 = >, un Esprit-Aidant répondit 4.
 
• Lorsque nous demandons s’ils étaient prêts à commencer, une voix féminine répond : < On est prêts >.
 
• Lors du dernier test un observateur était présent. Une voix féminine dit : < Qui est-il ? >. C’était comme si elle interrogeait ceux et celles qui étaient avec elle.

 

 

 

Les banques de mots

 

L’algorithme ou programme androïde scanne des sons à partir d’une banque de mots anglophones. Les Esprits-Aidants arrivent fréquemment à les transformer (translater) pour en faire des mots francophones. Lorsque le son est difficile ou trop long, ils le laissent parfois dans la langue originelle, c’est-à-dire en anglais.

 

 

Leur position dans l’espace

 

Pendant les tests les Aidants disent se trouver entre le Parabox-Contacts et nous. Selon leurs dires, le contact leur permet de se positionner en temps réel dans notre réalité et d’interagir en équipe avec la machine.

 

• Ils peuvent voir les dessins
• Ils peuvent interpréter les dessins
• Ils peuvent voir le dé grand format sur la surface de la table
• Ils peuvent voir le dé par dessus nos épaules
• Ils peuvent voir le dé lorsqu’il tombe au sol
• Ils nous voient
• Ils nous entendent
• Ils savent qui nous sommes
• Ils connaissent nos prénoms
• Ils peuvent se nommer

 

 

La prononciation

 

La prononciation des mots n’est jamais pareille car elle varie selon les sons disponibles sur le moment dans la banque et ou, dépendamment de la vitesse de modulation. Parfois, ils vont séparer les syllabes pour arriver à le dire et parfois non.

 

 

La création de nouveaux mots

 

Comme je le mentionnais, la banque de mots est anglophone mais malgré cela, ils arrivent à moduler des syllabes, des préfixes ou des suffixes pour créer de nouveaux mots ou sons qui n’existent pas dans la banque. Par exemples, Ro / ger, Ya / nick, Lu / cie, Ma / non, ba / teau, pla /ne (avion), bi / son, Jo / na / than, etc.

 

 

La modulation

 

Dans le premier document sur le sujet, nous avions dit que nous ignorions pour le moment comment ils arrivaient à moduler une parole qui, en réalité, est une manifestation physique d’un son, une vibration d’atomes se propageant sous forme d’onde d’une certaine fréquence. Et nous avions constaté hors de tout doute qu’ils modulaient un mot anglophone pour le transformer en français.

 

Au fil des ans, sans utiliser le moindre appareil, nous avons entendu des sons de tambours, des chants autochtones et des salutations audibles à l’oreille. Le Parabox-Contacts quant à lui, permet une interaction en direct entre deux réalités ou mondes interconnectés. Lors d’un contact médiumnique, ces Esprits-Aidants, nous avaient expliqué que pour parler à travers cette machine, ils manipulaient la vibration des sons. Ils trouvaient cela amusant et stimulant.

 

Difficile de s’imaginer une telle manipulation mais le secret réside peut-être dans le fait qu’à nos yeux, tout semble physiquement solide mais qu’en réalité, tout n’est qu’énergie et vibration.

 

« Le jour où la science commencera à étudier les phénomènes non physiques, elle fera plus de progrès en une décennie que dans tous les siècles précédents de son existence. » Nicolas Tesla

 

Nous allons continuer à développer de nouvelles méthodes pour améliorer cette interconnexion et les interactions avec ces êtres. Et, nous allons diffuser ces tests, tels qu’ils seront vécus en groupe, pour que les gens puissent s’en faire leur propre opinion.

 

Certes, cette expérience peut sembler inconcevable mais rien n’est truqué car tout ce que nous faisons, c’est avant tout pour nous-mêmes et pour ceux qui s’intéressent aux divers phénomènes. Pour découvrir, il faut explorer et ce n’est pas en truquant que nous allons y parvenir.

 

Dans les traditions autochtones, les Esprits-Aidants ou Esprits-Guides ou Esprits-Gardiens sont des Manitous portant différents surnoms, tels que : Nanibush, Sicun, Pohegans, Maiyunahu’ta, Ohdawas…….Depuis plusieurs années, nous travaillons avec les mêmes Aidants qui se nomment : Maya, Face, Pale, Euloge, Terre, Saïla, Zéta, Diolee, Bella, Blue, Golsen, Fingor, Gamiel et Jalon.

 

 

Membres de l’équipe présents :

 

• Shirley Brassard
• Yanick Brassard
• Carole Brosseau
• Lucie Courchesne
• Jean Dubois
• Manon Dubois
• Roger Mainville
• Aimé Pomerleau

 

 

Dans la vidéo qui suit, seules les longueurs ont été coupées pour faciliter le montage.

 

 

 

Roger Mainville – Plume-Parlante
Groupe Paracontacts
17 juillet 2017

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16