Get Adobe Flash player

 

Dialogue entre deux mondes

 

 

 

Au début du mois de mai 2017, Shirley a visionné une vidéo sur Youtube dans laquelle un individu semblait capter des voix d’outre-tombe à l’aide d’une application androïde installée sur une tablette iPad. Désireuse d’en faire l’essai, elle commanda les pièces, qui par la suite, furent assemblées par Yanick. Ainsi est né notre prototype de transcommunication instrumentale (TCI) surnommé Parabox-Contacts.

 

Dans le passé, nous avions déjà eu du succès avec une radio AM/FM transformée en < < ghostbox >> qui nous permettait de capter des voix audibles en direct. Grâce à ce petit récepteur radio, qui n’avait rien d’un émetteur-récepteur, nous faisions répéter aux Aidants (Esprits-Guides) des mots difficiles, tels que : Paracontacts, watatow, flashlight et le prénom des gens qui étaient présents dans la pièce. Nous avions même réussi à établir un court contact avec le défunt frère d’une journaliste qui avait accepté notre invitation. Elle fut grandement étonnée d’entendre la voix de son frérot qui lui dit : < Annie…….c’est Jean-Philippe…..Je t’aime ! >.

 

Lorsque le montage du Parabox-Contacts fut terminé, nous avions hâte de l’essayer car cette fois-ci, il n’était pas question d’ondes radios mais seulement d’une application androïde installée sur une tablette reliée à un amplificateur de guitare. Nous étions alors prêts pour effectuer notre premier essai filmé de transcommunication (TCI instrumentale) via ce prototype.

 

Le 10 mai 2017, nous nous sommes installés dans notre atelier pour tester le Parabox-Contacts. Pour cette occasion, nous n’étions que quatre membres de l’équipe : Lucie, moi, Shirley et Yanick. Graduellement, nous avons testé 3 applications androïdes mais nos Aidants étaient plus à l’aise avec celle composée de 4 banques de mots anglophones pouvant se mixer l’une à l’autre ou fonctionner indépendamment. En temps normal, l’algorithme ou programme de cette application émettait des mots anglophones de façon aléatoire sans donner de réponses précises à des questions. Pour obtenir de bons résultats, il fallait établir un contact médiumnique avec nos Aidants.

 

Durant cette soirée, nous avons obtenu des résultats étonnants. Les Aidants arrivaient à moduler des mots anglophones pour les dire en français. Par contre, certains mots difficiles à prononcer ou à moduler demeuraient alors en anglais. Le temps de réponse variait de 0 à 60 secondes mais en moyenne, les réponses se faisaient à l’intérieur de 30 secondes.

 

Pour éliminer l’effet du hasard au niveau des sons prononcés, nous avons préparé des cartons affichant des mots et des dessins dans un ordre imprévisible. Malgré cela, les résultats étaient stupéfiants et nous avons compris que ce succès reposait strictement sur la disponibilité et la modulation des mots inclus dans les banques de mots.

 

Depuis le 10 mai, nous testons la première banque de sons avec l’aide de nos dessins qui semblent stimuler les Aidants tout en les préparant à travailler avec les autres banques de mots. Avec cette machine, le contact est plus long à établir et la concentration est de mise.

 

Jusqu’à maintenant, les tests que nous avons effectués, nous ont permis de conclure :

 

• Les Aidants voient les mots ou les dessins apparaissant sur les cartons
• Ils voient les gens et les objets dans la pièce
• Ils interagissent en direct avec nous
• Ils créent de nouveaux mots à chaque test
• Ils peuvent dire plus qu’un mot
• Une entité féminine emploie une voix de femme
• Une entité masculine emploie une voix d’homme
• La voix utilisée par chaque Aidants est souvent la même
• Il y a aussi des interactions entre eux
• Ils utilisent un mot ou une partie de mot anglophone pour le dire dans notre langue.

 

La modulation des mots

 

Pour le moment, nous ignorons comment ils arrivent à moduler une parole qui, en réalité, est une manifestation physique d’un son, une vibration d’atomes se propageant sous forme d’onde. Jusqu’à maintenant, nous constatons hors de tout doute qu’ils modulent un mot anglophone pour le transformer en français et qu’ils assimilent les sons de la banque pour en créer de nouveaux.

 

Leur position dans l’espace

 

Un contact médiumnique nous a permis de comprendre que pendant les tests les Aidants se trouvent entre le Parabox-Contacts et nous. Selon leurs dires, le contact leur permet de se positionner en temps réel dans notre réalité et d’interagir en équipe avec la machine.

 

Les prochains tests

 

Dans les semaines à venir nous allons utiliser divers micros et caméras afin d’obtenir la meilleure qualité de son et d’imagerie possibles. Nous allons développer de nouvelles méthodes pour améliorer cette interconnexion et les interactions de ces êtres intelligents. Et, nous allons diffuser ces tests tels qu’ils seront vécus en groupe pour que les gens puissent s’en faire leur propre opinion.

 

Étaient présents aux tests :

 

• Shirley Brassard
• Yanick Brassard
• Carole Brosseau
• Lucie Courchesne
• Jean Dubois
• Manon Dubois
• Jonathan Mainville
• Roger Mainville
• Aimé Pomerleau
Plus 1 observateur

 

Dans la vidéo qui suit, seules les longueurs ont été coupées pour faciliter le montage.

 

 

 

Roger Mainville – Plume-Parlante
Groupe Paracontacts
26 juin 2017

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16