Énergie résiduelle

 

 

résidu

 

Encore de nos jours, plusieurs investigateurs du paranormal évoquent l’énergie résiduelle ou la rémanence lorsqu’ils entendent des bruits de pas répétitifs, cycliques ou se manifestant en boucle comme sur un Cd dans des escaliers ou dans une pièce de la maison.

 

En réalité, l’énergie résiduelle tire son origine du tantrisme, de l’hindouisme et du bouddhisme. Elle se nomme Kundalini shakti, l’énergie de l’âme (Vâsanâ) ou nerf de l’âme. Ce concept se retrouve aussi dans le reiki et le yoga. Pour certains exorcistes, l’énergie qui se manifeste en boucle serait plutôt des manifestations obsessives. Selon le philosophe Lilian Silburn : « L’éveil de la Kuṇḍalinī mère de l’univers est, en quelque sorte, l’éveil de l’énergie cosmique qui réside en chaque être humain. C’est un potentiel spirituel appelé parfois < énergie des profondeurs > faisant partie des chakras et qui monte en spirale le long de la colonne vertébrale.

 

En 48 années de travail sur le terrain, je n’ai jamais été témoin d’une manifestation se produisant en boucle dans un endroit quelconque. En effet, si nous prenons le temps de bien analyser les enregistrements des appareils témoins, nous pouvons constater qu’il ne s’agit pas de bruits identiques ni réguliers ni répétitifs. La moindre différence notée démontre que la rémanence n’est pas la cause.

 

Il existe aussi d’autres formes d’énergie résiduelle qui sont présentes dans notre environnement et dans notre milieu de travail.

 

L’énergie résiduelle

 

En général, l’énergie résiduelle représente toute énergie qui peut subsister sur un équipement, sur un mécanisme, dans un système ou sur une pièce après l’arrêt des opérations. On retrouve de l’énergie résiduelle dans les accumulateurs, les batteries, les compresseurs, les bombonnes d’air comprimé, les ressorts, les condensateurs, les muscles, certaines roches, le numérique, la radioactivité…..Les braises tièdes d’un feu de camp n’émettent plus de flammes, mais elles continuent à rayonner de la chaleur thermique résiduelle (énergie).

 

Une caméra thermique peut photographier le résidu de chaleur de notre empreinte de pied.

 

trace

 

Le magnétisme résiduel

 

Lorsque l’on parle de magnétisme ou d’électromagnétisme, nous parlons d’électrons en mouvement et par le fait même d’énergie. Souvent, le magnétisme résiduel ou rémanent est provoqué par des champs magnétiques de l’environnement immédiat comme par exemple : les convoyeurs, le chauffage par induction, les soudages électriques, l’usinage du métal, le formage à froid (pliage, sciage, martelage…), une génératrice, un moteur et même par les vibrations mécaniques. Le rayonnement peut être mesurer par un gaussmètre mieux connu sous le nom de magnétomètre.

 

Dans les meubles

 

En raison de son taux d’humidité résiduelle et de sa structure fibreuse, le bois emmagasine et diffuse aussi très bien les champs électromagnétiques et magnétiques. Un meuble ainsi imprégné peut donc faire réagir un détecteur de CEM (champs électromagnétiques) ou un magnétomètre. Une lampe électrique sur une table de chevet peut induire le bois du meuble.

 

La chaleur et les champs magnétiques émanant de nos mains peuvent se propager sur une surface métallique et s’imprégner momentanément dans le bois.

 

mains-3

 

thermictablejpg

 

En 2011, au Café d’Ailleurs à St-Constant au Québec, nos détecteurs de champs électromagnétiques et magnétiques avaient capté du magnétisme résiduel émanant d’un meuble décoratif ayant jadis servi d’autel cérémonial au Mali.

 

Le magnétisme résiduel qu’il diffusait était tout à fait normal mais le meuble servait de jouet à une entité féminine. La jeune fille s’amusait à ouvrir et à fermer les portes pour attirer notre attention tout en nous saluant au même moment. Sur nos audio de nos enregistreuses et de nos caméscopes, nous pouvions entendre clairement la voix de la fillette qui nous disait < Bonjour ! > et lorsque nous choisissions des pâtisseries pour notre pause, elle avait prononcé < Un gâteau à la framboise ! >.

 

Malgré la présence de magnétisme résiduel dans ce meuble antique, les manifestations que la fillette produisait n’étaient pas régulières ni cycliques.

 

Dans une maison

 

Les structures métalliques, les cloisons en plaque de plâtre, les structures en bois provoquent des phénomènes de rémanence, de rayonnement et de diffusion électromagnétique à partir des conducteurs électriques qui les traversent, les chevauchent ou en étant à proximité. Ce rayonnement est capté par les détecteur de CEM et le magnétomètre.

 

Tout comme les arbres de la forêt, une vielle maison de bois encore en bon état peut absorber les rayons solaires et les champs magnétiques de la terre. Ils sont partiellement absorbés par le sol, les murs, les meubles…. qui s’échauffent progressivement.. Cette énergie captée et emmagasinée est ensuite restituée lentement comme le ferait un radiateur à inertie. La caméra à imagerie thermique nous permet de voir ce phénomène naturel.

 

<< La plupart des matériaux de construction se comportent comme un "corps noir" vis-à-vis des radiations infrarouges, et absorbent presque tout le rayonnement thermique qu'ils interceptent.>> ULC – Architecture et Climat.

 

Dans une petite maison située à St-Hubert au Québec, nous avions placé des caméras et des enregistreuses dans une chambre du sous-sol où les gens entendaient des bruits étranges. Pendant 4 jours d’enregistrement, les bandes audio et vidéos, nous ont permis d’entendre différents bruits, tels que : chaise qui se déplace, bille qui tombe au sol, tiroirs qui s’ouvrent et se ferment, morceau de bois qui tombe, coups frappés, murmures, voix masculine et féminine, bruits de pas, porte qui s’ouvre et se ferme, etc. Nous avions même filmé une silhouette qui pénétrait dans la chambre par le mur de ciment. C’était comme si quelqu’un travaillait dans la pièce mais à une époque différente.

 

Tous ces bruits étaient différents à chaque jour, se produisaient à des heures différentes et à des intervalles irrégulières. De plus, la puissance et l’intensité des sons variaient aussi. Pendant ces 4 journées d’enregistrement, il n’y a jamais eu de rémanence.

 

Dans un bureau d’avocats de Montréal, des gens disaient avoir été témoins de l’apparition d’une femme qui se matérialisait partiellement sous forme de silhouette avant de faire entendre ses pas dans le corridor. Cette manifestation irrégulière se produisait devant la porte de la chambre électrique du building de 6 étages. À cet endroit, le niveau des champs électromagnétiques était élevé et semblait contribuer à ce phénomène non cyclique.

 

Énergie résiduelle quantique

 

En physique quantique relativiste, le vide conserve une énergie résiduelle, même au zéro absolu (ZPE). Elle est appelée énergie du point zéro ou énergie de vide quantique du point zéro. Cette énergie subsiste même lorsque toute autre forme d’énergie a été supprimée.

 

Cette énergie est une agitation résiduelle qui subsiste dans les atomes et les molécules jusqu’à la température du zéro absolu. En 1916, Walther Nerst (chimiste allemand, 1864 – 1941) affirma que l’univers (éther) tout entier était rempli de l’énergie du point zéro (énergie scalaire).

 

<< Nous baignons dans une énergie fondamentale qui est à la source de la création du monde physique. Cette énergie c'est le vide, ou l'espace qui nous entoure. Cet espace cependant n'est pas vide dans le sens usuel du terme mais plein d'énergie, une énergie qui connecte absolument tout. >> Nassim Haramein, physicien et astrophysicien.

 

Les propos de Nerst et d’Haramein nous ramènent en quelque sorte au concept de la Kundalini omniprésente dans l’univers et qui spirale autour de notre colonne vertébrale (ADN). Personnellement, je ne crois pas aux énergies résiduelles fantomatiques qui se manifestent en boucle car à mon avis, la rémanence n’est pas la cause.

 

Nous en avions parlé dans des documents antérieurs et revoici quelques passages :

 

<< L’ADN humain est un réseau Internet biologique supérieur sous de nombreux aspects à l’Internet artificiel. Ils résument clairement la dernière découverte du Dr.Vladimir Poponin et de son collègue le biophysicien Pjotr Garjajev, qui explique les phénomènes tels que : la clairvoyance, l’intuition, des actes spontanés et à distance de guérison, les phénomènes lumineux, la guérison de soi, les auras autour de personnes, l’influence de l’esprit sur la météo comme le faisaient les faiseurs de pluie des tribus autochtones et bien plus encore. Chez l’homme, l’hypercommunication se rencontre le plus souvent lorsque celui-ci a soudainement accès à des informations qui ne lui sont pas connues et ne font pas partie de ses connaissances de base

 

Ces scientifiques russes ont également découvert que notre ADN peut provoquer des distorsions dans le vide, produisant ainsi des trous de ver magnétisés miniatures (vortex).

 

Dans le livre intitulé, “Vernetzte Intelligenz” des professeurs allemands von Grazyna Fosar, physicien & astrophysicien Franz Bludorf, physicien & mathématicien, l’énergie émergeant d’un vortex miniature (ou vermoulure) engendre des champs électromagnétiques inexplicables dans le voisinage des médiums, des guérisseurs et des personnes en état d’hypercommunication médiumnique.

 

Si les scientifiques von Grazyna Fosar physicien & astrophysicien et Franz Bludorf physicien & mathématicien ont démontré qu’un médium ou un guérisseur pouvait créer un mini vortex et être en communication avec des énergies subtiles, Les chercheurs David Ash et Peter Hewitt affirment qu’une entité peut en faire autant pour accéder dans notre dimension ou dans une autre. Par la modification de la vitesse du tourbillon d’atomes (ou super-énergie), une intelligence, un corps éthérique (un esprit) ou un objet (en état de super-énergie) peuvent se matérialiser ou se dématérialiser.

 

Mais, Ash et Hewitt font remarquer que la dématérialisation n’est pas la dissolution. Un objet dématérialisé serait invisible et intangible mais il ne serait pas moins réel de ce qu’il était. Ce sont l’accélération et la décélération des tourbillons des atomes qui expliquent l’apparition de nulle part et la disparition d’une personne ou d’un objet sous nos yeux.>>

 

Roger Mainville, Président
Groupe Paracontacts
16 septembre 2015

(C)(R) www.paracontacts.com

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Facebook Pagelike Widget
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16