Hypercommunication

 

 

 

Nous sommes entre deux investigations se déroulant dans un immense verger de St-Paul-d’Abbotsford au Québec et je profite de cette pause pour me replonger dans un sujet qui m’intéresse au plus au point. Une découverte réalisée en 2017 par les scientifiques du Projet Blue Brain, dont l’étude a été publiée dans la revue Frontiers in Computational Neuroscience, m’amène à faire une suite à un document écrit en 2015 et intitulé, Matrice et conscience.

 

Comme je l’avais mentionné antérieurement, le Dr Roger Nelson et son équipe furent les premiers scientifiques à étudier les corrélations pouvant refléter la présence et l’activité de la conscience dans le monde. En 1997, dans le laboratoire de Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR), ce brillant chercheur fut nommé directeur du Projet Conscience Globale aussi appelé le Projet EGG ou GNA qui jusqu’en 2002, mena plus de 340 expériences en collaboration avec l’Institut des Sciences Noétiques.

 

Pour déterminer si l’esprit humain pouvait influencer subtilement les résultats d’appareils connus sous le nom de Générateurs d’Evénements Aléatoires (REG), ils en placèrent 65 un peu partout sur la planète. Pendant toutes ces années, les REGs ont envoyé sans arrêt des données à travers ce réseau mondial dont les archives contiennent maintenant plus de 12 ans de données aléatoires.

 

Le 11 septembre 2001, peu de temps avant l’explosion de la première tour du World Trade Center, les scientifiques observèrent les courbes anormales des relevés. Les comparaisons, leur permettaient de constater que quelque chose de vraiment particulier se produisait. Ils se sont alors interrogés sur la cause de ces pics élevés de fluctuation et sur ce qui pouvait bien influencer à ce point le champ magnétique de toute la Terre.

 

 

En comparant ces schémas avec ceux obtenus antérieurement, ils constatèrent qu’ils étaient apparus au cours du mois de septembre 2001, et plus précisément, 15 minutes avant l’explosion du premier avion dans la première tour du World Trade Center ! Cette découverte était vraiment importante parce qu’elle démontrait -que notre conscience peut percevoir des événements se déroulant dans un futur proche.

 

 

Ce qui rend cette observation scientifique encore plus importante, ce sont les données GOES de deux satellites géostationnaires opérationnels environnementaux qui ont enregistré de fortes fluctuations géomagnétiques avant la première explosion. En effet, des milliers d’êtres humains, situés aux quatre coins de la planète, ont pressenti (précognition) au même moment qu’une tragédie importante allait se produire dans un court laps de temps.

 

Les travaux de Roger Nelson et de son équipe démontrent que cette connexion ou hypercommunication avec la matrice peut nous permettre de percevoir un événement dans le temps et à distance comme le permet la technique du remote viewing. Notre cerveau et notre conscience sont connectés à la même source d’information ou à une conscience globale.

 

Hypercommunication

 

Quelques minutes avant l’explosion de la première tour du World Trade Center survenue en 2001, des gens résidant dans les hémisphères nord et sud ont pressenti en même temps qu’un drame allait se produire dans un futur proche. Comment cette communication ou connexion a-t-elle pu s’établir ?

 

Les chercheurs Dr. Pjotr P. Garjajev biophysicien, le Dr. Vladimir Poponin physicien, Pr von Grazyna Fosar physicien, Pr Franz Bludorf physicien et le Dr Matti Pitkänen physicien furent les premiers scientifiques à stipuler que notre ADN ne sert pas seulement à produire des protéines dans les cellules de notre corps. Selon eux, le long de cette macromolécule (ADN), des vermoulures magnétisées s’accolent et lui servent de canaux de communication dans l’espace-temps.

 

Cela pourrait expliquer le mécanisme de la perception et de la voyance se produisant chez un médium ayant soudainement accès à des informations qui ne lui sont pas connues et qui ne font pas partie de ses connaissances de base.

 

D’après la théorie de Pitkänen, Fosar et Bludorf, cette hypercommunication ne se fait pas de manière conventionnelle, mais à travers les vermoulures magnétisées (trous de vers ou vortex), c’est-à-dire à travers les dimensions plus élevées de l’hyper-espace sans être soumise à l’espace ni au temps. Pour Pitkänen notre univers ne serait qu’un univers parmi de nombreux autres, situés dans un hyper-espace composé de dimensions plus élevées et de trous de ver.

 

 

Cerveau quantique

 

Vers 1990, Sir Roger Penrose physicien et mathématicien, qui a étudié les trous noirs avec Stepen W. Hawking, s’appuya sur les travaux du professeur Stuart Hameroff M.D. pour affirmer que des vibrations quantiques se produisent dans des structures protéiques appelées «microtubules». Son étude parue dans le journal Physics of Life Reviews. Ces microtubules résident dans les neurones de notre cerveau et peuvent emmagasiner, traiter des informations ainsi que de la mémoire. Penrose et Hameroff pensent que les microtubules sont des dispositifs quantiques qui organisent notre conscience.

 

La découverte de vibrations quantiques à haute température dans les microtubules des neurones du cerveau fut corroborée en 2013 par le groupe de recherche dirigé par Anirban Bandyopadhyay, Ph.D., à l’Institut national des sciences de Tsukuba, au Japon.

 

Si l’univers est composé d’au moins 11 dimensions, notre cerveau est capable d’en percevoir autant. En 2017, les scientifiques du Projet Blue Brain de Lausanne en Suisse, ont découvert que le cerveau humain abrite des formes qui possèdent jusqu’à 11 dimensions. Le professeur en neurosciences Henry Markran et son équipe ont réussi à trouver des structures dans le cerveau qui présentent un univers multidimensionnel, découvrant ainsi la première conception géométrique des connexions neuronales. Le cerveau humain contient approximativement 86 milliards de neurones, chacune d’elles se connecte à d’autres dans toutes les directions en créant un vaste réseau. Ces chercheurs expliquent que les cavités (dimensions) sont une sorte de trou hyper-dimensionnel qui émergent pour traiter l’information, puis disparaissent.

 

« La progression de l’activité à travers le cerveau ressemble à un château de sable multidimensionnel qui se construit et se détruit selon les besoins ». Ran Levi mathématicien de l’Université d’Aberdeen en Écosse et chercheur pour Blue Brain Project.

 

< < Notre cerveau agit comme une partie centrale de notre système nerveux intégral avec des échanges d’informations récurrents avec l’ensemble de l’organisme et le cosmos. >> Dirk K.F. Meijer, Hans J H Geesink, NeuroQuantology sept. 2017, Consciousness in the Universe is Scale Invariant and Implies an Event Horizon of the Human Brain.

 

< < La conscience réside dans un champ entourant le cerveau. Ce champ est dans une autre dimension. Il partage des informations avec le cerveau via un enchevêtrement quantique. Et il a certaines similitudes avec un trou noir….Ce champ peut être capable de capter des informations provenant du champ magnétique terrestre, de l’énergie noire et d’autres sources. Il transmet ensuite des informations sur les ondes au tissu cérébral, qui… joue un rôle important dans le traitement à grande vitesse des informations conscientes et subconscientes. En d’autres termes, le “mental” est un champ qui existe autour du cerveau; il recueille des informations de l’extérieur du cerveau et les communique au cerveau dans un processus extrêmement rapide. >> Dr. Dirk K.F. Meijer, professeur à l’Université de Groningue aux Pays-Bas, NeuroQuantology sept. 2017

 

Ces découvertes démontrent que nous sommes aussi complexes que l’univers lui-même. Notre corps émet et reçoit des biophotons (quantas) contenant des informations. Notre ADN et notre mental (esprit) sont en mesure d’effectuer une hypercommunication sans être affectée par le temps et l’espace. Notre cerveau est capable d’organiser des structures de 11 dimensions et notre conscience peut se connecter à une conscience globale.

 

Roger Mainville – Plume-Parlante
Groupe Paracontacts
15 octobre 2018

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Facebook Pagelike Widget
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16