Get Adobe Flash player

 

Images du passé

 

 

passe1

 

Au fil des ans, nous avons capté des sons et des bruits appartenant au passé, tels que : tambours et chants autochtones, salutations en algonquin ancien, tambours militaire, coup de fusil, bruits de bricolage dans un ancien atelier, bruits de pas dans une ancienne cellule de prison, des cris dans un vieux cachot, etc.

 

Ces phénomènes parfois audibles à l’oreille, nous amenaient à se demander comment des sons et des bruits s’étant produits à des époques reculées pouvaient se faire entendre au moment présent ? Ce questionnement allait s’accroître avec une vidéo réalisée en 2011 dans une maison abandonnée sur laquelle on pouvait voir un homme sortir d’un mur en souriant pour ressortir par un autre. Ce fantôme, dont les jambes n’étaient pas apparentes, était un homme de couleur et avait une large cicatrice sur le côté de la tête. Quelques semaines plus tard, nous apprenions que cet individu identifié par des proches, avait été porté disparu 4 ans plus tôt. Nous n’avions pas rêvé car tout était filmé mais était-ce vraiment un fantôme ou s’agissait-il d’une image du passé ?

 

En effet, même si nous croyions que des défunts peuvent se manifester de différentes façons, nos expériences d’audio antérieures, nous amenaient à penser qu’il était peut-être possible de photographier ou de filmer une personne d’une autre époque. Effectivement, selon diverses théories, cela pourrait se produire lors d’une anomalie spatio-temporelle ou faille temporelle (time rift ), causée par une faiblesse dans l’éther ou matrice de l’univers, c’est-à-dire un point (vortex) où deux parties d’espace-temps se touchent momentanément et qui permettrait à une personne du passé d’être vue ou entendue à une autre époque plus récente ou encore plus ancienne. D’ailleurs, certains chercheurs ont découvert que ces anomalies peuvent être engendrées par la conscience des médiums, des chamans, des guérisseurs, des groupes de personnes et par un lieu dégageant une énergie propice comme par exemple, Cathedral Rock de Sedona en Arizona et le mont Serpentine de la Gaspésie.

 

Comme nous l’avions déjà mentionné, ces anomalies ne sont pas seulement que des théories. Lors d’une enquête à Londres, le professeur David Fontana chercheur pour la Society of Psychical Research (SPR) a démontré scientifiquement que ce genre vortex ainsi ouvert pouvait l’être dans les deux sens. En effet, devant témoins dans une maison hantée par un jeune enfant, le Dr Fontana lança une pièce de monnaie sur un mur où elle disparue quelques instants avant de revenir de son côté. Son expérience, nous a démontré que ce portail ou vortex, n’était pas à sens unique mais à double sens. Pour nous, le petit jeu de la pièce de monnaie du Dr Fontana, changeait notre interprétation de certaines de nos enquêtes.

 

Nous ne sommes pas les seuls à s’être interrogés concernant les images du passé car le Dr Henry Genrikh Silanov, géologue et géophysicien, se pencha lui aussi sur la question. D’ailleurs, le Washington Post de 1989 s’intéressa à ses observations. Cet ex directeur du Laboratoire de Géophysique de Voronezh en Russie débuta en 1967 ses recherches en métaphysiques. Pour arriver à photographier des images du passé, il mis au point une caméra munie d’un filtre ultraviolet (UV) capable de capter ce que l’oeil humain ne voit pas. Pendant plusieurs années, il organisa des expéditions dans des lieux reconnus pour leurs anomalies magnétiques, géologiques et ou gravitationnelles, tels que : la rivière Hopyor à Uryupinsk, Borissoglebsk près de Moscou, Novochopersk et dans les montagnes du Tajikistan de la région du Pamir.

 

passe5

 

passe8

 

En 1985, il créa le Projet HOOPER (Хопёр Project) et s’intéressa de plus en plus à sa théorie des Champs de Mémoire (Mémoire de l’espace) dont l’information peut apparaître sous forme de quanta ou de plasma. À partir de ce moment, il utilisait 5 caméras différentes et faisait équipe avec d’autres chercheurs. Au fil des explorations, il capta plus de 80 photographies du passé qui furent examinées par des experts. En voici quelques exemples :

 

• L’image de la cime d’un arbre avant qu’elle soit brisée par le tonnerre
• L’image du profil d’un soldat de la Seconde Guerre mondiale caché dans un bosquet
• L’Image d’un ancien soldat de la Scythie

 

Ce scientifique s’intéressait aussi aux mondes parallèles et aux énergies subtiles. Il capta des formes de plasma ou plasmoïdes. Certaines de ces photographies représentaient des entité étranges qu’il appelaient «« Êtres-Plasma »». Lors de sa retraite, le Dr Henry Genrikh Silanov a continué à prendre des photos et à les exposer dans son studio.

 

passe3

 

passe4

 

Il n’est pas le seul a avoir capté d’étranges images du passé. En effet, en 2008, le Dr Andy Coppock, physicien spécialiste en mécanique d’ingénierie, biomédicale et en thermodynamique a lui aussi construit une caméra UV de 200 nm pour filmer des activités paranormales se déroulant dans son propre atelier. En visionnant les extraits vidéos, il eu la surprise de voir de gros objets se déplacer et une silhouette vaporeuse se promener dans la place. À partir de ce jour, grâce à ses diverses connaissances scientifiques, il fabriqua d’autres appareils sophistiqués pour mieux capter ces phénomènes.

 

Un jour, en filmant son épouse avec sa caméra UV, le Dr Coppock capta l’image d’un homme vêtu d’un costume des années 50 sortant de nulle part qui traversa le corps de sa femme pour ensuite disparaître plus loin.

 

passe7jpg

 

passe6

 

L’ultraviolet et l’infrarouge peuvent contribuer à capter des images du passé mais il y a aussi d’autres façons. De 1993 à 1998, l’équipe de Scole Experiment de Londres composée de médiums, de chercheurs en paranormal et de scientifiques du SPR (Society for Phychical Research), a démontré hors de tout doute qu’il était possible de capter ce genre d’image sans utiliser d’appareils munis de filtres spéciaux.

 

Les médiums alors en contact avec des esprits guides, avaient réussi à obtenir des images paranormales sur des pellicules 35 mm de Polaroid. Les experts furent étonnés en constatant de leur yeux que les films en question comportaient des signatures, des paysages lointains et des photos de personnages historiques, tels que l’idéaliste Kingsley Ogilvie Fairbridge et Sir Conan Doyle.

 

scol1

 

scol2

 

scol4

 

scol3

 

Le livre résumant leurs expériences

 

scol5

 

Roger Mainville – Plume-Parlante
Groupe Paracontacts
10 août 2016

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16