Le fantôme aimait la musique

 

 

trinité-1

 

En 1987 la Reine Elizabeth II est venue visiter le Canada ainsi que la Cathédrale Sainte-Trinité du Vieux-Québec. Durant la visite, elle aurait aperçu près de l’orgue, le fantôme d’une femme qui regardait en bas de la balustrade. La reine était assise sur le fauteuil royal et de sa position, elle vit l’apparition entre les colonnes du jubé. Elle aurait alors signalé l’événement à ses proches.

 

trinite-3

 

Selon les hypothèses, il s’agirait d’une femme qui aurait été brûlée vive il y a plusieurs années. Certains prétendent qu’il s’agirait d’une religieuse nommée Iris Dillas qui se serait suicidée vers 1830. En effectuant une recherche, j’ai découvert un fait particulier en rapport avec les ancêtres de l’un des fondateurs de cette église. Vers 1822, Jonathan Sewall (Sewell) (1766-1839), alors musicien et juge en chef, était l’assistant de l’Évêque Jacob Jehoshaphat Mountain, ministre du culte de cette église anglicane.

 

Jonathan Sewall (Sewell) était le fils de Jonathan, un franc-maçon bien connu de l’aristocratie du Massachusetts. Son père était le fils de Samuel Sewall, né à Salem, Massachusetts, le 07 février 1692 et d’Henrietta Harriet Smith, l’arrière-petite-fille de Henry Linvingston, commandant de l’Ordre de St-Jean (Templiers) de Jérusalem en Écosse. Samuel Sewall était l’un des juges de Salem qui condamna les sorcières au bûcher et a été le seul magistrat à admettre l’énormité de son erreur.

 

trinete-5

 

trinite-5

 

Y avait-il un lien avec le drame de Salem ?

 

trinite-4

 

Roger Mainville, Président
Groupe Paracontacts
23 juin 2015

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16