Le jouet

 

 

jouettitre

 

 

Le vendredi 22 février 2013, nous nous sommes rendus dans la région de Lanaudière pour y effectuer une enquête devant 7 témoins. Le couple qui nous avait invités, disait que leur jeune garçon, âgé de presque 4 ans, voyait et parlait à des personnages invisibles. Mais, ce qui nous avait frappé, est le fait que lorsque l’enfant semblait répondre à cette présence, il levait la tête comme s’il s’adressait à un adulte. De plus, les parents nous avaient dévoilé que leur enfant se faisait souvent réveiller la nuit par une étrange présence dont les bruits de pas se faisaient entendre au plafond de l’étage inférieure. Voici les faits racontés par Linda qui fait partie du groupe.

 

<< L’équipe est arrivée à 19 h 30. Après avoir discuté avec les propriétaires, nous avons installé les équipements un peu partout dans la maison. A 21 H 30, les 13 personnes dont 6 de l’équipe, avons quitté la maison pour aller s’ installer dans le garage chauffé afin de ne pas polluer les enregistrements. Celui-ci est détaché de la maison d’environ 25 pieds. À 22 h 55, retour dans la maison. On prend quelques minutes pour faire un survol des enregistrements audio et vidéo. Ensuite, vient le contact médiumnique exécuté devant les membres de l’équipe et les témoins. Les propriétaires ont eu plusieurs réponses concernant le petit garçon de 4 ans, qui semblait voir et entendre une ou plusieurs entités depuis qu’il est tout petit. Plusieurs membres de l’équipe ont capté des bruits durant notre retrait dans le grand garage. Sur une vidéo, deux visages, un petit et un grand, sont apparus dans le haut des escaliers près de la chambre de l’enfant. Le plus intéressant et SURPRENANT encore est le jouet “une petite scie ronde” du petit, qu’on entend très clairement et fort sur un P.B.A (phénomène de bruit audible), qui était remisé dans un coin de la chambre. Je précise qu’il n’y avait personne dans la maison à ce moment-là. Après avoir fait écouter l’enregistrement à la propriétaire, elle a reconnu le son du jouet en question et nous a confirmé qu’il était tout près de l’enregistreur installé dans la pièce. Mais ce qui est incroyable, c’est le fait que les batteries de cette scie avaient coulé et étaient vides. Oui, je sais, ça semble impossible mais pourtant, j’étais présente à l’enquête et je confirme que cela est bel et bien arrivé. Linda membre de l’équipe de Paracontacts. >>

 

Le jouet en question

 

jouetscie

 

En effet, cela semble impossible mais c’est pourtant ce qui est arrivé. Toutes les personnes présentes peuvent en témoigner. D’ailleurs, c’est la deuxième fois qu’un jouet s’anime pendant une enquête. De plus, le son du jouet a été enregistré, il ne s’agit donc pas d’une illusion auditive. Par contre, nous ne pouvons pas nous expliquer comment ce jouet, dont les batteries étaient à plat, a pu s’animer de la sorte pour attirer notre attention. Quelques jours, plus tard, le jouet en question a été à nouveau testé et le son qu’il produit est s’en contredit celui qui avait été entendu sur l’enregistrement. Le contact à froid, qui consistait à inviter les présences à se manifester, avait bien fonctionné.

 

Pendant que nous étions tous dans le garage, la caméra de Shirley, placée dans un corridor du sous-sol, a capté une lueur blanchâtre qui semble se déplacer dans la pièce. Nous avons tenté de reproduire ce phénomène mais sans succès. De mon côté, j’avais installée deux caméras infrarouge HD dans la salle à manger et dans la cuisine mais peu de temps après notre sortie, le signal wifi s’est curieusement interrompu. Mais mon enregistreur et la caméra d’Yanick ont capté des bruits de pas dans l’escalier menant à la chambre du jeune garçon.

 

Lorsque nous sommes revenus dans la maison à 22 h 55, Yanick s’est installé devant l’écran de son ordinateur pour visionner ce que ses caméras avaient capté. Devant les nombreux témoins, en visionnant un extrait vidéo, nous avons vu une lueur apparaître au haut des escaliers menant à la chambre du jeune garçon et graduellement, d’étranges visages sont devenus visibles. Nous avons tout de suite cru qu’une lumière au rez-de-chaussée s’était allumée engendrant ainsi cette lueur mais après vérification, c’était impossible. Quant aux figures apparaissant sur la vidéo, on pouvait tous distinguer celle d’un homme, d’un enfant et d’un troisième qui est un peu flou. De plus, ces mystérieuses apparitions bougeaient lentement et semblaient intéressées par les instruments installés dans la chambre du garçon.

 

Le contact médiumnique (l’hypercommunication) filmé et exécuté devant tout le monde, nous a permis de comprendre que ces présences (un couple et un enfant) n’étaient pas liées à la maison mais plutôt à la région et à ce qui existait à cet endroit bien avant la construction du bâtiment. Pendant la communication, qui fut faite en l’absence du jeune garçon, nous avons demandé de cesser de réveiller l’enfant et de faire des bruits durant la nuit. Les jours suivants, nous confirmèrent que cette demande était respectée.

 

 

Vidéo HD de l’enquête:

 

 

 

Membres de Paracontacts présents :

 

• Shirley Brassard
• Yanick Brassard
• Lucie Courchesne
• François Gaucher
• Linda Ouellette
• Roger Mainville

 

Nombre de témoins : 7 personnes

 


 

Roger Mainville, Président
Groupe Paracontacts
17 mars 2013

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16