Le Serpentaire

 

 

templie01

 

 

Après avoir écrit sur l’île de Malte, sur l’Atlantide et sur le Peuple de Cristal, j’ai voulu retourner aux sources en fouillant l’histoire du Serpentaire (Ophiuchus), le 13e signe du zodiaque qui fut banni du ciel. Est-ce que son origine est reliée à un personnage mythique, à un caducée représentant la médecine ou à un peuple méconnu? Pour le savoir, il faut se rendre sur l’île de Rhodes car son histoire débute dans ce royaume.

 

Rhodes

 

Jadis, l’île de Rhodes fut un royaume des Phéniciens qui, vers le Xe siècle avant J.C., furent évincer par les Doriens. En 1291, après leur expulsion de le Terre sainte, l’Ordre des Hospitaliers s’installa à Chypre avant de conquérir l’île de Rhodes. Ils débarquèrent sur l’île en 1307 et en achevèrent la conquête en 1310. Pendant ce temps, en France 140 Templiers sont arrêtés et 54 d’entre eux sont brûlés sur des bûchers.

 

rhodesmap

 

Les Chevaliers de Rhodes

 

Rhodes devint le bastion de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem et cette puissance maritime fut le rempart de la chrétienté contre les Sarrasins. En 1480, ils résistèrent à un premier siège mené par le sultan Mehmet II de l’Empire ottoman. Les Chevaliers gardèrent l’île plus de deux siècles en fortifiant la ville et en construisant un palais et des temples dont les ruines sont encore visibles de nos jours. En 1522, après un blocus qui dura cinq mois, les Turcs de Soliman le Magnifique évincèrent les Hospitaliers qui s’installèrent finalement à Malte. En 1798, Bonaparte les expulse de l’archipel maltais.

 

rhodes

 

Terre des Serpents

 

À l’époque des Phéniciens originaire de Canaan, l’île stratégique de Rhodes portait le nom de « Gerirath Rod » qui signifiait « Terre des Serpents » comme était nommé le territoire phénicien situé près de la rivière Tagus de l’Ibérie. Pour les Grecs, cette région ibérique se nommait « Ophiussa ». Anciennement, Rhodes portait le nom grec d’Ophinfa (île aux Serpents). Rod est possiblement devenu Rhodes, l’île du Soleil et des Héliades.

 

Phorbas le Serpentaire

 

Dans la mythologie, l’île de Rhodes correspond à la constellation du Serpentaire (Ophiuchus), le Porteur (dompteur ou tueur) de serpents. Dans les textes anciens, il est dit que l’île était jadis peuplée par d’énormes serpents qui furent chassés par le prince Phorbas, petit-fils d’Apollon qui fut vénéré par les Rhodiens. Phorbas aurait aussi combattu un dragon ailé dans le ciel de Rhodes. Après sa mort, Il serait devenu la constellation Ophiuchus.

 

signes

 

Peuple du Serpent

 

Dans la mythologie grecque, nous retrouvons les Ophites (Ophis), les Saephe (Saefs) et les Ophiogènes cités comme étant le Peuple du Serpent, c’est-à-dire soit des adorateurs de cet animal ou des gens qui s’associaient à lui. Il y a aussi les Dragani, le Peuple du Dragon. Dans des textes anciens, nous retrouvons des serpents marchant sur deux jambes dans l’ancienne Chypre. Dans les mythes sumériens et mésopotamiens, nous retrouvons la Confrérie du Serpent fondée par le dieu Ea / Enki qui la confia à Noé et ses descendants. Cet ordre qui partageait les connaissances et qui combattait l’esclavage fut corrompu par le roi Nemrod bâtisseur de la tour de Babel.

 

asclepios

 

Le Caducée d’Asclépios

 

Pour plusieurs, la constellation du Serpentaire représenterait le dieu-médecin Asclépios. Il correspond à l’Esculape romain et à l’Imhotep égyptien. Son attribut principal est le bâton d’Asclépios (caducée), autour duquel s’enroule un serpent, aujourd’hui symbole de la médecine. Il est l’ancêtre mythique des Asclépiades, une dynastie de médecins dont Hippocrate fut le plus illustre.

 

hermes

 

Le Caducée d’Hermès

 

Apollon dieu Soleil, le grand-père de Phorbas avait pour symbole le serpent qui devint le Caducée d’Hermès son demi-frère (Thot égyptien / Mercure romain). Pour obtenir la lyre d’Hermès, Apollon lui accorda en échange une baguette d’or, le futur caducée, et le don de prophétie. Hermès (Trismégiste) était médecin, scribe, architecte du roi de Djoser. Il était Imhotep le Grand médecin-architecte. Plusieurs régions de la Grèce, intégrèrent dans leur calendrier un mois qui lui était dédié, « Eρμαιος / Hermaios » (mi-octobre à mi-novembre). Curieusement, le 13e signe du zodiaque situé lui aussi entre le Scorpion et le Sagittaire, débute le 30 novembre et se termine le 18 décembre.

 

osiri

 

Le Caducée d’Osiris

 

Pour présenter le caducée d’Osiris, il faut avant tout parler d’Imhotep son serviteur. Il était un grand-prêtre aux multiples talents et un illustre bâtisseur de l’Ancien Empire égyptien (environ 2700 à 2200 av. notre ère). Il a construit la pyramide de Saqqara, la plus vieille du monde. Il était non seulement le Vizir (Haut fonctionnaire) de Djoser, le grand architecte du roi Djoser (IIIe dynastie), mage d’Iounou (Héliopolis), astronome, astrologue et chef de tous les prêtres de l’Egypte du nord, mais aussi un très grand médecin, sans doute également le premier, avec son école de médecine de Memphis et son temple Edfou. Il a divisé le ciel en portions de 30 degrés afin de mieux observer les constellations. Imhotep était associé au dieu Thot (Hermès Trismégiste). Sur des stèles de Saqqara, il est inscrit « Imhotep “fils de Ptah” ». Hout-ka-Ptah ou Ptah était le dieu des architectes.

 

djoser

 

Imhotep a aussi construit le Serapeum de Saqqara, une nécropole consacrée au dieu taureau Apis (Osiris-Apis) dont l’entrée était gardée par deux lions identiques qui se retrouvent au musée du Vatican et devant le jardin du Saint-Siège à Berne en Suisse. Dans ce lieu funéraire, se retrouvaient les sarcophages des taureaux sacrifiés et momifiés.

 

serapeum

 

Le Caducée sumérien

 

C’est en parcourant la mythologie de la plus ancienne civilisation que nous découvrons l’origine du fameux caducée qui se retrouve aussi sur un vase de libation (d’offrandes) du roi Gudea de la ville de Lagash du pays de Sumer. Sur cette image, nous pouvons voir le dieu serpent-dragon sumérien Ningishzida (Mushussu mésopotamien). Pour certains, le double serpent serait un symbole de guérison mais il pourrait aussi représenter l’emblème royal d’une société pré-diluvienne de l’époque de la Confrérie du Serpent.

 

caduce

 

La constellation du Serpentaire

 

Il est difficile de dire quel personnage représente le Porteur de Serpents mais le Serpentaire est une constellation ancienne qui aurait été répertoriée par un poète grec du nom d’Aratus de Soles 315-245 av. J.-C.

 

Roger Mainville – Plume-Parlante
Groupe Paracontacts
14 novembre 2016

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Facebook Pagelike Widget
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16