Get Adobe Flash player

 

L’enfant et l’invisible (3)

 

 

enfant3

 

Hormis le fait que notre but premier est de découvrir des phénomènes de tout genre, nous n’hésitons jamais pour aller aider des personnes à mieux comprendre ce qu’ils vivent dans leur propre demeure. Si, de plus, des enfants en sont victimes, nous en faisons alors une priorité. Il nous arrive fréquemment de garder sous silence des contacts que nous faisons chez les gens afin de respecter leur anonymat ou leur histoire de famille mais le cas que nous avons vécu le 14 mars 2014 en Montérégie, devait être connu car il sort de l’ordinaire.

 

À la fin du mois de février, via un courriel, une enseignante me demande de l’aide. Depuis leur déménagement dans leur nouvelle demeure, la famille vit d’étranges phénomènes. Les parents craignent pour leurs enfants et surtout pour le plus jeune qui se réveille souvent la nuit. Il y a des signes qui ne trompent pas et c’est en analysant les détails que j’ai compris que je devais agir rapidement. Personne ne courait de véritable danger mais, il y avait bel et bien quelque chose dans cette maison qui désirait se faire connaître et pour y parvenir, cette présence avait choisi l’enfant le plus sensible à ce genre de manifestation ainsi que sa mère qui est sensorielle.

 

Dans son courriel, la dame fort instruite me fait part que les phénomènes ont débuté dans la chambre des maîtres alors située au sous-sol. Le couple se fait réveiller la nuit par cette présence qui touche leur lit ou qui effleure parfois l’avant-bras de la dame. Puis, ce fut la plus jeune des fillettes qui a commencé à avoir des troubles du sommeil et à parler durant la nuit.

 

L’enfant raconte à ses parents qu’elle voit un homme, dégageant fortement une odeur de cigarette, avec un œil dans le front et qui tape parfois sur le lit en la regardant. Il va s’en dire que l’image d’un individu avec un troisième œil dans le front, amène à croire que le fruit de l’imagination y est peut-être pour quelque chose mais la découverte réalisée par la suite par l’enseignante, nous permet d’en douter fortement.

 

En effet, pour en avoir le cœur net, la mère qui ressentait beaucoup cette présence, a le pressentiment qu’elle doit faire une recherche sur l’ancien propriétaire de leur maison. À sa grande surprise, elle découvre que l’homme en question s’est fait tuer d’une balle dans le front. Elle réalise alors avec stupeur que le troisième œil que sa fille voyait dans le front du fantôme était plutôt le trou que la balle avait fait sur son passage. Il va s’en dire que sa découverte amplifia sa crainte envers la sécurité de ses enfants et avec raison. En terminant la lecture du courriel, je souhaitais vivement que sa peur ne la pousse pas à faire rapidement appel à des amateurs, dont certains sont portés à dire trop hâtivement et sans preuve à l’appui qu’il y a des démons ou des esprits malins dans les maisons. Une telle conclusion aurait eut l’effet d’une bombe au sein de cette famille déjà apeurée. Pour éviter ce genre de situation pénible, je lui répondis que nous irions chez elle dans deux semaines.

 

À 19 h 15 le 14 mars 2014, nous entrons dans leur maison avec nos équipements. Sans perdre de temps, le matériel est installé et les enregistrements débutent. Les caméras IR et HD couvrent le sous-sol et le rez-de-chaussée. La grande salle de séjours est réservée au contact qui doit se dérouler vers 22 h 00. Entre temps, nous avons fait des relevés avec des appareils pour finalement découvrir la présence d’un champ électromagnétique (CEM) qui se déplace dans les pièces du sous-sol. Après vérification, rien ne nous permet de trouver la source de l’émission de ce CEM mobile. Pour nous, cela est un indice d’une présence qui nous épie.

 

Vers 22 h 00, nous descendons au sous-sol pour y effectuer le contact mais sur notre passage, l’écran d’un ordinateur attire notre attention. Dans la pièce adjacente, on y voit plusieurs orbes circuler dans tous les sens. L’activité est intense au point qu’un tableau fixé au mur à l’aide de gommettes se met à balancer de gauche à droite pendant un certain temps pour ensuite tomber sur le sol devant nos yeux. Mon ordinateur subit alors une coupure momentanée de courant comme ce fut le cas quelques minutes plus tôt pour les caméras situées au rez-de-chaussée. La présence est impatiente de communiquer.

 

À 22 h 30, le contact débute rapidement. L’enseignante assisse près de moi, ressent fortement l’énergie s’installer près de nous. Une froideur s’installe graduellement pendant que la table qui sert d’instrument réagit. L’ancien propriétaire se présente et commence à préciser des détails que seuls nos hôtes connaissent. Il révèle qu’il allait voir la petite fille dans un but pacifique et confirme que la dame qui nous avait invités ressentait aisément sa présence. Cette entité masculine semble regretter sa vie qui s’est arrêtée trop brusquement. Il se nomme et demande que son message soit livré à sa famille à qui il demande pardon. Il donne le nom d’un autre homme avec qui il avait eu un froid mais ne révèle aucun détail sur lui. Au fil des minutes, nous devinons que l’individu ‘’au troisième œil ’’ est prêt à quitter paisiblement son ancienne demeure qui ne lui appartient plus.

 

Par respect pour nos hôtes, nous n’avons mis aucune photo ni extrait vidéo

 

Membres de l’équipe sur place :

 

• Shirley Brassard
• Yanick Brassard
• Lucie Courchesne
• Roger Mainville
• Jean Michel
• Eliane Raphaël

 

Roger Mainville, Président
Groupe Paracontacts
28 mars 2014

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16