Liberté de croyance

 

 

liberte

 

L’article 2 de la Charte canadienne des droits et libertés est l’article de la Charte des droits de la Constitution du Canada qui fait la liste de ce que la Charte qualifie de « libertés fondamentales ». Les libertés fondamentales sont la liberté d’expression, la liberté de conscience, la liberté de religion, la liberté de pensée, la liberté de croyance, la liberté de réunion pacifique et la liberté d’association. Aux États-Unis, ce droit a été voté en 1948 et amélioré depuis.

 

<< La liberté de religion et de croyance est inhérente à notre dignité humaine et elle en est l’expression directe. Chacun d’entre nous tient pour sacré son mode de relation avec le monde, et la foi est au cœur même de l’expérience humaine. Nous avons tous le droit et la liberté d’exprimer et de manifester nos croyances spirituelles, et nous devons soutenir et défendre ce principe.   Chacun doit en effet avoir la possibilité de vivre dans la dignité sans craindre d’être persécuté. À la base de cette dignité, il y a la liberté de professer sa foi dans le divin, tant en privé qu’en public.   Cela me rappelle une citation de Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955), un jésuite, paléontologue et philosophe français : « Nous ne sommes pas des êtres humains vivant des expériences spirituelles, nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine. »   Permettez-moi de citer l’un des grands premiers ministres du Canada. Le jour de la présentation de la Déclaration canadienne des droits au Parlement, le premier ministre John Diefenbaker a dit : « Je suis Canadien, libre de m’exprimer sans crainte, libre de vénérer Dieu à ma façon, libre de défendre les causes qui me semblent justes, libre de m’élever contre ce qui me semble mal, libre de choisir qui gouvernera mon pays. Je m’engage à poursuivre cette tradition de liberté pour moi-même et pour toute l’humanité. » La promotion de la liberté de religion et de croyance du Canada : le fondement d’une société juste et tolérante. Discours de l’ambassadeur Andrew Bennett à la Conférence sur la liberté de religion tenue au Kazakhstan, titre : La promotion de la liberté de religion et de croyance du Canada : le fondement d’une société juste et tolérante.   Même l’église va dans le même sens car en novembre 1996, la grande agence de presse italienne ANSA (l’équivalent italien de l’AFP) a publié une interview du Père GINO CONCETTI, théologien et chroniqueur de l’Osservatore Romano, le quotidien officiel du Saint Siège, dans laquelle celui-ci parle de l’après vie d’une façon nouvelle. Cette intervention du Père Concetti est très importante car, pour la première fois s’y trouvent manifestées des tendances nouvelles de l’Église au sujet du paranormal, sur lequel jusqu’alors, les autorités ecclésiastiques avaient formulé des avis nettement différents. Le Père Gino CONCETTI, frère de l’ordre des Franciscains Mineurs, est l’un des théologiens les plus influents du VATICAN,   Chacun a le droit de croire ou de ne pas croire dans le respect des autres. Paracontacts est pour la Liberté de croyance et pour les opinions qui évoluent sans détruire autrui.  

Roger Mainville, Président
Groupe Paracontacts
8 avril 2013

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16