Messages de la Syrie

 

 

Messageserie

 

 

Il m’apparaît important de partager mon expérience vécue dans ma maison avec ma petite famille. Quel mot utiliser devant la présence d’une « entité » ??? Surnaturel, paranormal ou manifestation sont des mots courants ou des expressions pour expliquer l’inexplicable? Je ne sais pas mais chose certaine, l’histoire qui va suivre a été écrite d’une manière objective afin que vous puissiez faire votre opinion devant l’inconnu ou l’inexpliqué.

 

En 1973, c’est la mort tragique de mon petit cousin André. Ce fut toute une épreuve pour ses parents et pour la famille. Je me souviens vaguement que mon père voulait nous (les enfants) amener au salon funéraire mais notre mère refusa catégoriquement disant que cela allait être une mauvaise expérience pour nous et plus encore, cela pourrait le faire revenir pour nous pincer les orteils. Cette attitude négative devant la mort cultiva en moi une grande peur. Quelques jours plus tard, à quelques reprises, j’ai senti la présence de mon petit cousin et même, j’en suis persuadé, je l’ai vu dans la chambre un soir, près de la porte.

 

Depuis cette expérience, de nombreuses années se sont écoulées… je suis devenu prêtre d’une Église de tradition Chrétienne, je me suis marié et de cette union est née une belle petite fille.

 

À la mi-mars 2011, survient le décès d’une vieille tante âgée de 102 ans qui habitait la Syrie. Quelques jours après sa mort, du bruit et des événements inhabituels surviennent à la maison : Bruits de pas, petite voix, la télévision s’éteint toute seule et la radio s’allume immédiatement, je sens que l’on me touche, accompagné d’une légère brise sur le visage, on frappe fort à la porte. De plus, ma petite fille alors âgée de 2 ans ½, vers les 3h.00, parle parfois durant la nuit et montre du doigt le plafond alors qu’elle a les yeux fermés… elle parle en arabe, langue maternelle de mon épouse et après elle pleure car elle a terriblement peur.

 

Cependant, avec tout ce qui se passe, je ne crains pas… Je ne me sentais pas en danger mais devant un tel phénomène, je me posais des questions… D’autant plus que ma formation ne m’incitait pas au domaine du paranormal… quoique certains événements bibliques qui sont interprétés comme de « surnaturels » sont peut-être aujourd’hui d’appellation de paranormal??? Chose certaine, j’essayais, dans la prière, de repousser ces visites nocturnes, mais en vain…

 

Par le biais d’une courte missive électronique à M. Roger Mainville, je lui demande de l’aide. Une semaine plus tard, cette personnalité connue comme médium dans le monde du paranormal communique avec moi et on en discute ensemble. Il me rassure immédiatement qu’il n’y a rien de maléfique, que la petite, de par son jeune âge, est plus sensible à ce sujet que les adultes et on fixe une date à la fin du mois de juin pour une enquête chez-moi.

 

Arrive ce fameux soir du 30 juin. Mon épouse et moi sommes fébriles devant l’enquête de l’équipe Paracontacts. M. Mainville sait nous mettre à l’aise par sa simplicité et son petit rire en coin. Pendant que l’on prend le repas du soir, des magnétophones se retrouvent dans quelques pièces de la maison pour enregistrer tous bruits ou voix que l’on pourrait capter. Pendant le dessert, on écoute un peu plus de 1 heure d’enregistrement et à la grande surprise de l’équipe de Paracontacts, des bruits et des voix se succèdent sans arrêt… Roger remarque qu’il y a 2 présences… Laquelle??? Comme médium, Roger propose que l’on communique avec eux avec une table qui lui sert d’instrument de contact. J’en avais entendu parler mais jamais je n’aurais pensé qu’un jour cela arriverait chez-moi.

 

Roger, sachant que c’est ma première expérience, en toute transparence, me demande de l’aider à monter la table qui n’a qu’un pied et le dessus… Après avoir donné des instructions aux néophytes que nous sommes, on démarre les caméras (la mienne et celle de Roger) afin d’enregistrer sur CD la séance. À peine avoir mis les mains sur la table, les deux caméras cessent de fonctionner simultanément. Roger se lève, bien en contrôle de la situation et s’adresse aux entités en leur mentionnant que nous sommes là comme amis, qu’ils peuvent utiliser les différents instruments installés dans la pièce afin de signaler leur présence et que nous sommes là pour accueillir leur message. Roger se rassoit, on redépose nos mains sur la table et attendons la manifestation de quelqu’un. Nous sommes 8 : 6 membres de l’Équipe, moi et mon épouse.

 

Quelques minutes passent et voilà que la table se met à bouger faiblement. Mes mains et mes cuisses sont légèrement engourdis… la même impression d’ailleurs lorsque je recevais mes différentes visites nocturnes. Roger et Lucie expliquent à l’entité comment utiliser la table. L’Énergie qui se dégage est encore plus forte et on lui demande son prénom. De haut en bas la table prononce les lettres et c’est ANDRÉ. Ouf ! Quel étonnement, mon petit cousin que j’ai à peine connu est là pour moi. Le message principal de cette discussion était sur la paix, le pardon dans la famille et le monde ainsi que la prière… nous avons fait ensemble la prière du Notre Père et il a été très heureux de cette initiative. J’étais très content de savoir qu’il m’accompagnait depuis plus de 30 ans et qu’il allait être là encore.

 

La deuxième personne s’est manifestée à mon épouse… Toujours avec la table, elle donne son prénom au complet…. c’est avec cette tante que le tout a commencé dans la maison. Elle nous assure qu’elle est là pour notre petite fille et donne également un message à la famille dont quelques membres habitent encore la Syrie. Nous sommes inquiets puisque depuis le printemps une révolution semble s’organiser dans ce pays si chère à mon épouse Pour compliquer la chose, mon épouse parle cette langue du moyen orient : l’arabe…. une langue inconnue de nos invités de Paracontacts confirme pour nous que la table n’est nullement manipulée, ni truquée… Les réponses furent exactes sur toute la ligne. Pourquoi, lui avons-nous demandé, l’importance de la prière du Notre Père que les entités nous demandent??? Elle nous a répondu que c’est comme un mantra et cela aidait les personnes disparues. En arabe, mon épouse l’a dite et soudainement la table a lévité seulement sur une patte afin de démontrer sa grande satisfaction et sérénité. Incroyable cette tante de 102 ans.

 

Quelques instants plus tard, l’énergie de la table a changé subitement, elle était encore plus puissante. Nous la sentions autour de nous et à travers nos mains et même notre corps. À mon grand étonnement, une voix se fit entendre à l’oreille de tous les participants et sur les enregistrements. Elle prononça clairement < Asaad >, un prénom arabe qui nous était inconnu sur le moment. Cette troisième présence était forte et déterminée à livrer un message important concernant la Syrie et les membres de la famille de mon épouse qui habitent ce pays. Par l’intermédiaire de la table servant alors d’instrument de contact, Asaad (Açad) fut direct en nous informant que la Syrie allait connaître un bouleversement et qu’il serait dangereux pour les Syriens de sortir de leurs villages. Il a même prévenu un proche de ne pas se rendre en Syrie durant les prochaines semaines.

 

Quelques jours plus tard, la Rébellion éclata dans ce pays situé à près de 8780 km de Montréal et jusqu’à ce jours, plus de 4000 personnes ont perdu la vie. Le membre de la famille en question se rendit tout de même à la destination et dès son arrivée à la frontière séparant le Liban de la Syrie, il connu de sérieux problèmes qui aurait pu mettre sa liberté en jeu. Au fil des jours, grâce aux informations révélées, les membres de la famille syrienne ont découvert que cet Asaad était un ancêtre décédé durant la Deuxième Guerre mondiale.

 

Avec André, j’ai eu la confirmation que j’avais un don et qu’il fallait le développer. Depuis ce jour, je suis membre de l’équipe Paracontacts, et participe parfois à des contacts et procède à des bénédictions de maisons afin d’éloigner les esprits malveillants. Il est vrai qu’avec Roger, j’apprends à développer ce don au profit des personnes qui ont besoin d’un secours ou d’une présence… peu importe leur classe sociale. Parfois nous refusons tout honoraire pour nous aider à défrayer les frais de transport afin de faire bénéficier les personnes démunies. Notre expérience nous a permis de comprendre qu’il ne faut surtout pas profiter de la vulnérabilité des gens devant la souffrance et la mort.

 

PADRE

 

Enquêteurs de Paracontacts présents :

  • Yanick Brassard
  • Lucie Courchesne
  • Sandra Lafontaine
  • Sylvain Lavigne
  • Roger Mainville

 

Groupe Paracontacts
21 mars 2015

 

 




Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Facebook Pagelike Widget
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16