Mystérieux observateur

 

 

 

Comme l’a mentionné mon conjoint Alain Robidoux, l’histoire intitulée « L’ombre » qu’il a racontée antérieurement, ne s’arrêtait pas là. En effet, durant cette soirée de mars 2013, nous avions décidé de prendre une photo de l’équipe dans notre salon et sur l’une des photographies, nous pouvions distinguer le visage d’un intrus invisible à l’oeil nu qui s’était immiscé dans le groupe. Il n’y a pas d’autres mots plus appropriés pour décrire cet étrange personnage apparaissant entre Shirley et Roger.

 

Pendant que nous examinions la photo en question, nous étions loin de nous douter qu’un autre visage tout aussi mystérieux apparaissait sur une autre photographie sur laquelle, on voit Roger dans un coin du salon entrain d’expliquer quelque chose à des membres de l’équipe.

 

Ce n’est que quelques jours plus tard, que nous avons réalisé qu’à l’extérieur de la maison, quelqu’un ou quelque chose de particulier nous regardait par la fenêtre de la porte secondaire. Sur la photo, nous pouvions voir la figure de cet observateur dont une partie était cachée par le dernier barreau de la rampe des escaliers et par le petit mur latéral du salon. D’autres photographies avaient été prises à quelques minutes d’intervalles dans la même position et distance mais, une seule laissait entrevoir cette chose. Nous avons amélioré quelque peu les contrastes et la luminosité de l’image pour tenter de faire une reconstitution approximative de cette tête qui regardait dans notre direction.

 

 

En l’examinant, nous avions estimé que cette tête occupait approximativement le tiers de la surface de la fenêtre, soit environ 7 po. / 17 cm sur un total de 20 po. / 50 cm. Nous avions pensé sur le moment à un possible effet optique mais les autres photos prises dans le même angle n’en comportaient pas. Puis, nous avions cru que c’était peut-être un gros chien mais nous n’en n’avions pas. Et si c’était le cas, pour être à cette position dans le carreau vitré, il aurait fallu qu’il soit d’une hauteur d’au moins 46 po. / 117 cm au garrot. Malgré que nous n’arrivions pas à l’identifier, nous étions d’accord à dire que ce visage n’avait rien d’humain. Certes, nous pourrions extrapoler sur sa véritable nature mais, lorsque je repense à ces deux étranges apparitions ou présences, je ne peux m’empêcher de dire que quelqu’un ou quelque chose semblait s’intéresser à ce que nous faisions ce soir-là.

 

Reconstitution

 

Puisqu’il nous est impossible de retourner dans le passé afin de faire des vérifications sur place, nous avons fait une reconstitution approximative en retraçant les contours de la forme de la tête et du visage de ce personnage.

 

 

Louise Beauvais

 

Louise Beauvais
Groupe Paracontacts
24 mars 2017

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16