Get Adobe Flash player

 

Notre découverte

 

 

horidecouv

 

Certes, la création du Projet Horizon c’est réalisée à la suite à de notre découverte survenue en août 2011 mais, sa véritable histoire débuta après les entretiens que nous avons eu à son sujet avec des scientifiques de renommée internationale du Québec, de Londres, de l’Espagne, de Washington et de la Californie. Voyant l’intérêt que nos captures sur vidéos suscitaient auprès d’eux, nous avions alors décidé d’approfondir le sujet.

 

En réalité, notre découverte est un peu plus vieille parce qu’en avril 2011, nous avions capté quelque chose de particulier sur vidéo mais à ce moment, nous ignorions à quoi nous avions affaire. En effet, dans une pièce d’une maison située à St-Sulpice au Québec, nous avions filmé en infrarouge une énergie blanchâtre de forme allongée qui volait près de nous. Suite à d’autres investigations, nous avions mis l’enregistrement de côté pour l’analyser plus tard. Ce n’est qu’en septembre 2011 que nous avons réalisés que ce que nous avions capté à ce moment ressemblait étrangement à notre découverte survenue en août de la même année.

 

Après nos échanges avec les scientifiques, nous nous entendions sur un terme commun pour tenter de définir ce que nous avions filmé et c’était le mot < RODS ou Barres-volantes ou Poissons-volants >. Au fil du temps et après plus de 100 heures de vidéos réalisés souvent à des températures sous zéro, nous les appelons < Takupanua >, qui signifie, quelque chose vient en contact. Maintenant, nous leur donnons le nom de < Plumes-Volantes >.

 

Aux États-Unis et dans différents pays chauds, les RODS font partie d’une controverse car plusieurs scientifiques stipulent qu’il s’agit plutôt d’insectes volants. Le climat du Québec a su faire la différence, car les grands froids nous ont permis de prouver qu’il n’en est nullement le cas. En effet, nous les avons filmer et photographier à des température de – 36 degrés sous zéro.

 

Nous les étudions et filmons avec diverses caméras depuis maintenant 45 mois et nous pouvons dire qu’il s’agit d’une espèce inconnue défiant les lois de la physique et les théories car sur films, ces êtres peuvent traverser la matière. En réalité, depuis ce temps, nous avons filmé 3 espèces différentes. Un expert américain a voulu acheter notre matériel pour en faire un documentaire, mais après mûres réflexions, nous avons refusé car nous ne voulions pas que nos efforts demeurent dans l’ombre. Pour le moment, nous continuons à les filmer et à les étudier afin de mieux comprendre leur véritable nature.

 

log16fin446

 

Roger Mainville, Président
Groupe Paracontacts
23 avril 2015

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16