Sélectionner un langage
Liens Paracontacts
Groupe

 

Catalogue

 

Généralités

Comme nous l’avions déjà mentionné, nous effectuons des observations un peu partout au Québec afin de tenter de capter différents phénomènes.  Pour y parvenir, nous allons dans des régions isolées, dans des forêts, dans des champs, sur des terres éloignées des villes, dans des usines, dans des commerces et dans des maisons.

Lorsque nous trouvons des secteurs plus potentiels que d’autres, nous les nommons < Zones > accompagnées d’un numéro d’identification pour mieux les localiser par la suite comme ce fut le cas de la Zone 57 de Farnham, de la Zone 54 de St-Paul-d’Abbotford et de la Zone 167 de la réserve Ashuapmushuan.  

Le samedi 5 octobre passé, nous avions décidé de faire deux observations dans des endroits différents.  Puisque c’était à la dernière minute, nous avions fait appel à des membres de l’équipe étant déjà sur place ou habitant pas très loin des endroits concernés.  Dans notre jargon d’équipe,  nous surnommons ces volontaires < Éclaireurs > parce qu’ils évaluent de nouvelles zones ou effectuent une pré-enquête dans des maisons ou autres.  Donc, pour cette journée, Lorraine et Jean-Guy avait installé des caméras à l’Île d’Orléans tandis que Manon et Aimé s’étaient installés près du mont Orford dans une nouvelle zone appelée < Zone 209 >.  Nous étions sensés aller filmer sur le vaste terrain d’un manoir situé sur le versant sud-est de cette montagne mais nous avons plutôt opté pour une secteur plus dégagé. 

Lors de leur arrivée à 14 h 00 dans la Zone 209, pendant qu’Aimé installait des caméras fixes, Manon filmait les environs avec son cellulaire équipé d’un zoom 10x. Elle ne se doutait pas qu’elle allait capter quelque chose de très particulier. En effet, elle a aperçu un objet volant non identifié (OVNI) de forme sphérique qui se déplaçait en frôlant les nuages.  La chose volait près des cumulus tout en se dirigeant vers le mont Orford dont le sommet culmine à 853 m (2798 pi.).  Pendant cette journée ensoleillée avec des vents variant entre 6 et 12 km/h, il y avait beaucoup de randonneurs dans la montagne.  Curieusement, en se rapprochant du mont, la sphère est disparue soudainement comme si elle serait devenue furtive.   

Naturellement, il s’agit d’un objet non identifié dont la nature et l’origine nous sont inconnues. Par contre, la vidéo, nous permet de dire qu’il s’agit d’une sphère et la comparant à des hélicoptères, des avions de parachutistes et des montgolfières évoluant à cette altitude, nous estimons qu’elle pouvait avoir un diamètre approximatif  de 30 à 60 pi (9 à 18 m).

En ayant la position géographique exacte de Manon et d’Aimé tout en nous basant sur des repères, nous savions que l’objet se dirigeait d’ouest en est.  Le mont Orford était dans sa trajectoire et sa distance parcourue en 80 sec., nous permet d’estimer approximativement sa vitesse entre 180 km /h (112 mi/h ou 50 m/s) et 200 km/s (124 mi/h ou 56 m/s).

La sphère était à environ 3 km de l’objectif de la caméra de Manon et à approximativement à 4 km du sommet du mont Orford se situant à 2798 pi. (853 m). Nous avons estimé son altitude légèrement croissante entre 4000 pi. (1219 m) et 5000 pi (1525 m).  Il s’agit d’approximations mais, nous considérons que c’est tout de même proche de la réalité. D’ailleurs, nous en avions déjà filmé d’autres en 2013, 2014, 2015, 2016 et 2019, ce qui nous avait amené à effectuer différentes comparaisons.   Certes, nous pouvons extrapoler sur la véritable nature de l’objet sphérique qui demeure tout de même très particulier.

Voici la vidéo avec laquelle vous pourrez tirer vos propres conclusions. Visionnez en mode plein écran :

Roger Mainville / Plume-Parlante

22 octobre 2019

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Facebook Pagelike Widget
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16