Peur de partir

 

 

 

La date de l’intervention pour mes yeux arrive bientôt et en attendant ce jour, je vous livre un second remake vécu avec des témoins.

 

Octobre 2003

 

En regardant la belle journée qui s’annonce, nous décidons de profiter de ce dimanche ensoleillé pour aller cueillir des pommes. Au même moment, le téléphone sonne et je me dirige au salon pour prendre l’appel. C’est un conseiller de la ville voisine qui me demande de venir rapidement en aide à une famille de son quartier. Il me raconte que le couple et ses quatre enfants n’arrivent plus à dormir à cause d’un fantôme qui hante leur demeure.

 

– La maison a été bénite à deux reprises et les manifestations continuent de plus belle ! me dit Maurice. J’ai pensé que tu pourrais peut-être faire quelque chose pour leur venir en aide !
– Ça dure depuis combien de temps ?
– Deux ou trois semaines…je ne suis pas certain…mais tu dois agir rapidement, car le mari et la femme sont au bord de la panique.
– Bon !…dis-leur que nous allons passer mardi prochain et que nous serons possiblement trois ou quatre personnes !
– Merci Roger !…tu me tiens au courant….Salut !

 

Le mardi soir suivant, je me présente chez la famille en compagnie de Lucie et de Ginette qui agira à titre de témoin. Kevin, un homme d’affaires dans la quarantaine, nous présente son épouse, Simone, et ses quatre enfants âgés entre 5 et 18 ans. Puis, il nous invite au salon où il nous introduit à un jeune couple d’amis qui attendent patiemment sur le divan en compagnie de leur petite fille de 6 ans.

 

– Je vous présente Dana, son époux Roberto et leur fille Sara ! Nos amis sont au pays que depuis quelques mois seulement et pour le moment, ils s’expriment mieux en espagnol, explique Kevin pendant que nous les saluons.

 

En serrant la main de Dana, je ressens une énergie harmonieuse et curieusement, j’ai l’impression de la connaître. Après les présentations, Simone nous offre un café que nous sirotons autour de la table de la cuisine pendant que Kevin nous raconte ce qu’ils vivent depuis maintenant trois semaines.

 

– Le fantôme d’un jeune enfant âgé d’environ trois ans apparaît régulièrement dans la maison de jour comme de nuit, dévoile Kevin.
– Qu’est-ce qu’il fait ? demande Lucie.
– Il se promène un peu partout ! Il semble suivre mes enfants !

 

Je lui demande comment les manifestations ont commencé et il me répond que les apparitions ont débuté lors de la première visite de Roberto et de son épouse. Pendant qu’il poursuit ses explications, je jette un coup d’oeil à Dana qui s’affaire avec Simone à la préparation d’un dessert. En regardant la petite femme au teint basané et aux longs cheveux noirs tombant jusqu’au bas du dos, je me demande si tout cela a une relation avec sa présence.

 

– Kevin, pourrais-tu demander à Dana si elle possède un don. dis-je en la regardant.

 

Il lui pose la question en espagnol et elle lui répond qu’elle l’ignore, mais que son intuition l’a rarement trompée, car elle est capable de deviner la personnalité des gens.

 

– Notre maison a été bénite à deux reprises, pourquoi cet esprit n’a pas quitté les lieux ? demande Simone intriguée.
– Tout simplement parce qu’il ne s’agit pas d’un démon ou d’un mauvais esprit !…Ce jeune enfant n’est pas l’ennemi de l’église…et je suis persuadé qu’il ne représente pas une menace pour votre famille.
– Mais qu’est-ce qu’il veut ? lance Kevin en versant du café dans sa tasse.
– Nous allons lui poser la question maintenant ! dis-je en me levant de mon siège. Pendant la séance, il serait préférable que les jeunes enfants soient dans une autre pièce sinon Maya refusera de nous aider.

 

Pendant que Simone fait descendre les enfants au sous-sol pour qu’ils s’amusent dans la salle de jeu, Kevin, aidé de Roberto, installe une lourde table ronde dans un coin de la cuisine. L’aîné de la famille me demande si son amie peut assister à la séance. Je leur offre de choisir une place autour du meuble circulaire. Puis, je m’adresse aux huit participants en leur demandant de poser leurs mains sur la surface et de se concentrer sur le petit enfant. Quelques instants plus tard, la table se soulève et en frappant le plancher, elle épelle le prénom de Maya.

 

– Maya est prête à vous aider !
– Est-ce que l’enfant est près de toi ? demande Lucie qui est habituée à m’assister.
– Il est avec une jeune femme qui le protège ! répond Maya. Ils ont peur et se demandent ce que nous leur voulons !
– Dis-leur que nous sommes des amis !

 

Après quelques minutes d’hésitation, la table se remet en mouvement et des mots sont composés rapidement. J’enlève volontairement mes mains de la surface pour vérifier mon hypothèse. Et, je constate que le meuble continue à bouger. Comme je le croyais, Dana contrôle la séance grâce à des facultés médiumniques qui dormaient en elle. Je suis maintenant certain que la jeune femme est une extrasensorielle qui s’ignore et que le jeune enfant a réagi à sa présence. Malgré que les participants discutent en français, en anglais et en espagnol, la communication astrale se déroule parfaitement. Maya explique que l’enfant s’était noyé dans la piscine extérieure il y a quelques années et qu’il cherche ses parents qui ont déménagé depuis le malheureux incident.

 

– Qui est la jeune femme qui le protège ! demande Ginette.
– Elle est la tante de l’enfant ! Elle s’est pendue après sa noyade parce qu’elle se sentait responsable de sa mort !

 

Suite à cette réponse, Kevin me révèle à voix basse que ses voisins lui avaient déjà parlé de ce suicide. Puis, il précise que la tante habitait avec les parents de l’enfant. Pendant notre discussion, Lucie continue à poser ses questions.

 

– Demande-leur pourquoi ils sont encore dans la maison ? lance Lucie.
– La tante retient l’enfant de peur qu’il lui arrive quelque chose par sa faute, dévoile Maya. Elle voudrait bien retrouver les parents de son protégé, mais elle ignore comment faire.

 

Puis, Maya nous dit qu’ils refusent de quitter de peur de ne plus jamais être capable de revenir à la maison où ils ont vécus. Le temps passe et en regardant ma montre qui indique 23 h 00, je suggère à mes hôtes de poursuivre la séance le lendemain. Nous prenons un dernier café et nous quittons quelques minutes plus tard.

 

Le jour suivant, nous retournons au domicile de Kevin et Simone, mais cette fois-ci, nous nous installons au sous-sol pendant que les enfants regardent un film au salon. Sans perdre de temps, nous débutons la séance avec les mêmes personnes que la veille. La table se soulève et frappe fortement le plancher pour épeler le nom de Maya.

 

– Maya est avec l’enfant et sa tante !
– Demande-leur s’ils ont confiance en nous ? dis-je.
– Ils ont confiance, mais ils refusent toujours de quitter les lieux !

 

Maya continue à livrer son message lorsque Roberto, assis devant moi, bascule soudainement vers l’arrière et heurte le mur de son dos. Apeuré, il se relève lentement en disant qu’il a senti une pression sur sa poitrine et qu’il a eu l’impression que quelqu’un le poussait fortement. Surpris, les participants enlèvent leurs mains de la surface du meuble maintenant immobile et me demandent ce qui se passe.

 

– C’est l’enfant qui a fait ça ! explique Maya quelques secondes plus tard.
– Pourquoi ? demande Lucie.
– Parce qu’il vient de réaliser que Roberto ressemble à son frère qui le battait parfois !
– Dis-lui que Roberto n’est pas son frère, mais un ami à qui il peut faire confiance, s’empresse de dire Lucie pour rassurer l’enfant.

 

La séance continue et au fur et à mesure que le temps avance, je réalise que les deux entités semblent avoir une grande confiance en Maya qui leur sert d’interprète parce qu’ils sont trop craintifs.

 

– Demande-leur s’ils sont prêts à te suivre ?
– Ils acceptent de me suivre, mais ils ont peur de ce qui les attend à l’extérieur de leur maison !

 

Pendant quelques instants, je réfléchis à ce que je pourrais leur dire pour les rassurer, puis je m’adresse à eux : << Vos proches ne reviendront plus jamais dans cette maison, mais vous avez des parents et des amis qui vous attendent près d’ici. Maya vous guidera vers eux et vous serez enfin heureux ! Suivez mon amie qui vous tend la main et partez en paix avec elle ! >> La table ne réagit plus et la communication est soudainement coupée.

 

– – – – – – – –

 

Les mois ont passé sans que l’enfant et sa tante ne se soient manifestés à nouveau. Malgré leur départ, la maison a été vendue et la petite famille, pourtant rassurée, a déménagé dans une autre ville. Dana a depuis pris conscience de son don médiumnique et apprend graduellement à connaître son étendue. Un jour, en lui montrant à contrôler une séance de table en compagnie de quatre invités, nous avons été en contact avec une entité qui disait s’appeler Ulrick. La mystérieuse présence disait me connaître depuis longtemps, mais j’étais persuadé du contraire. Lorsque je lui disais qu’il se trompait, la table se soulevait et retombait fortement sur le plancher pour répéter qu’il me connaissait. Devant sa fougue et son entêtement, j’ai radicalement mis fin à la séance. Une semaine plus tard, ma mère m’apprenait que le fameux Ulrick était le beau-frère d’Aurore, ma grand-mère maternelle. Durant une séance suivante, il est revenu se présenter et j’ai profité de cette occasion pour m’excuser de ne pas l’avoir cru la première fois.

 

Dana est une Indigo comme des milliers de personnes dans le monde. Les Indigos ne sont pas des extraterrestres ni des humains supérieurs, mais ils possèdent des facultés extrasensorielles qui varient d’un individu à l’autre. En général, ce sont des médiums, des artistes et des créateurs qui ont connu plusieurs incarnations. Parce qu’ils s’inspirent de leurs expériences antérieures et qu’ils profitent de leurs liens invisibles, on les appelle les Inspirés. D’ailleurs, la couleur indigo représente le pouvoir de l’inconscient ainsi que le troisième Œil ou la clairvoyance. Pour plusieurs tribus autochtones de l’Amérique du Nord, il est le symbole de l’Harmonie bienfaitrice et de l’Arc-en-ciel servant de pont entre les Deux Mondes. Dans plusieurs pays, les Indigos portent le nom de Gens du Cristal ou Enfants du Cristal, la pierre translucide permettant de communiquer avec les Esprits de l’Autre Monde.

 

Roger Mainville – Plume-Parlante
Groupe Paracontacts
16 février 2018

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16