Plus que de la passion

 

 

 

Dans une entrevue avec CTV News, le professeur Paul Kingsbury, de l’université Simon Fraser de la Colombie Britannique, déclarait avoir passé plus de quatre années à étudier des ufologues, des chasseurs de fantômes, des cryptozoologues et des enquêteurs du paranormal. Il expliquait que son but était de comprendre ce qui les motivait.

 

Pour y parvenir il participa à des enquêtes, à des observations sur le terrain et à des excursions en forêt, pour tenter de retracer la présence de Sasquatches. Il assista aussi à des conférences, participa à des congrès et analysa des sites web traitant du sujet. Sa participation lui a même permis de vivre une expérience paranormale au Musée de la Police de Vancouver. < < Ces investigateurs ne sont pas uniquement motivés par la passion car la plupart d'entre eux, ont vécu de profondes expériences paranormales qui les poussent à aller plus loin pour en savoir plus. Les chasseurs de fantômes ne vont pas nécessairement prouver l'existence des fantômes mais ils rassurent leurs clients. >>

 

Le professeur Kingsbury n’a pas tort en disant que les chasseurs de fantômes ne vont pas nécessairement prouver leur existence. En effet, comme dans le cas des OVNIS, malgré que leur présence soit relatée depuis plus de 3000 ans et que des milliers de témoignages à leur sujet ne cessent d’affluer, ils ne seront jamais considérés comme une preuve tant que celle-ci ne sera pas scientifique. Et, elle risque de ne jamais l’être car le modus operandi des fantômes ou des apparitions fantomatiques n’est jamais le même ni prévisible, donc pas reproductible aux yeux de la science. Pourtant, ils existent ! C’est plutôt la preuve scientifique infaillible qui n’existe pas dans ce monde intangible qu’est l’invisible ! Effectivement, si l’hypothèse est prouvée, c’est seulement à titre de probabilité. Mais, tout cela peut changer car le monde évolue ainsi que les méthodes et les technologies. Notre ami Robin Foy et son équipe du Projet Scole, ont démontré devant les scientifiques du SPR de Londres qu’il était possible d’aller beaucoup plus loin dans le domaine du paranormal.

 

La conclusion de Kingsbury en dit long au sujet des individus qui s’intéressent au paranormal en général car selon son étude, la plupart ont vécu de profondes expériences paranormales qui les poussent à aller plus loin pour en savoir plus. Et parmi eux, nous retrouvons des gens de toutes les classes de la société, tels que: médecins, psychiatres, psychologues, chercheurs, physiciens, astrophysiciens, astronautes, politiciens, ingénieurs, policiers, militaires, pilotes, journalistes, avocats, juges et j’en passe. Même des agents de la CIA et du FBI se sont intéressés au paranormal qui évolue constamment. En 1925, il était tabou, banni de l’église en 1950 et étudié par les Forces armées américaines entre 1975 et 1996. De nos jours, des spécialistes de la médecine l’ont inclus dans des études sur la possibilité de la vie après la mort.

 

Dans notre groupe, la majorité des membres ont vécu au cours de leur existence ou durant la dernière décennie des expériences paranormales suffisamment fortes pour marquer leur vie. Certes, nous sommes tous motivés par la passion mais aussi par le désir de découvrir, de comprendre et pour y parvenir, nous devons explorer. Dans mon cas, cela fait maintenant 50 ans que j’explore le paranormal non pas seulement dans des livres ou sur Internet mais sur terrain avec différents témoins. Au cours de ce demi siècle, j’ai vu et vécu des choses étonnantes qui resteront à jamais gravées dans ma mémoire.

 

La passion et le désir de découvrir sont parfois tellement forts qu’ils peuvent nous amener à faire des choses étonnantes. En effet, pendant 37 ans, j’ai répertorié des lieux, des êtres, des choses et des pratiques en rapport avec les mythes anciens et modernes du monde entier. Ce répertoire contient actuellement 40 000 descriptions mythologiques mondiales incluant les croyances autochtones. Pour mieux connaître les sources de ces références cataloguées, j’ai inclus une seconde base de 8500 données sur les noms anciens et modernes des tribus aborigènes. La Bibliothèque nationale m’avait confirmé que rien de tel n’avait été fait au Canada. C’était un peu fou car pour faire cet ouvrage, j’ai dû lire des centaines de bouquins en français et en anglais tout en écrivant des milliers de notes pour en faire finalement un énorme catalogue.

 

En élaborant ces bases de données, certes, je cherchais une réponse sur l’origine du monde tout en tentant de comprendre à travers la parabole, la nature des phénomènes relatés mais les index m’ont surtout permis de trouver des points communs dans les croyances ancestrales. Cet attrait pour les mythes et l’histoire des civilisations anciennes ont amplifié mon goût pour la recherche et m’ont poussé encore plus profondément dans le domaine du paranormal.

 

L’attrait de la recherche s’est aussi transmis aux membres de l’équipe car tout ce nous captons, filmons et enregistrons est classifié, documenté et archivé afin de pouvoir en faire des comparatifs utiles. Dans le but de faire de meilleures comparaisons, nous avons poussé la chose en filmant des araignées suspendues à leur toile, le vol de papillons et d’oiseaux, des avions dans le ciel, la pluie et la neige qui tombent, des mouches, des moustiques, des poussières en suspension dans l’air, etc. Nous sommes persuadés qu’il y a d’autres groupes comme le nôtre qui font tout ce qu’il faut pour aller plus loin.

 

En ce qui concerne ces groupes d’enquête, depuis 2010 au Québec, leur nombre est passé de 9 à plus de 30. Au Canada, nous en dénombrons plus de 80 listés. Les États-Unis en comptent plus de 4300 et à l’échelle internationale ce chiffre grimpe au-dessus de 5000. Ces statistiques ne tiennent pas compte des gens qui travaillent seuls et des groupes non listés sur le web.

 

À tous ces groupes de passionnés, nous disons patience et courage, les efforts en valent la peine.

 

Roger Mainville – Plume-Parlante
Groupe Paracontacts
14 avril 2018

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16