Sélectionner un langage
Liens Paracontacts
Groupe

 

Catalogue

 

Généralités

 

Prévision du temps

 

 

tempstitre

 

« J’aimerais par la présente vous apporter mon témoignage en lien avec Roger Mainville et les séances de table.

 

J’ai vécu avec Roger de nombreuses expériences, en présence de d’autres personnes qui furent aussi témoins de faits paranormaux. Ce qui est phénoménal pour moi n’est pas qu’une table se manifeste mais plutôt les propos qui en sortent. La table n’est qu’un instrument parmi tant d’autres permettant aux Esprits de se manifester, de passer leur message et de répondre aux questions de façon logique et apportant des réponses personnelles qui ne peuvent, indéniablement, être connues de Roger et de quiconque à la table. C’est cela le phénomène le plus extraordinaire.

 

Des Esprits proches de moi, de ma famille ou autres Esprits inconnus m’ont souvent informé de faits précis avant même que ceux-ci se produisent dont voici une expérience, entre autres, incroyable :

 

Je me souviens, très bien que nous étions le 14 juillet 2008, lors d’une séance chez Roger, où un Esprit s’est présenté à la table, alors que nous étions au moins 6 personnes, pour nous informer que des inondations très importantes se produiraient au Québec dans 3 semaines et qu’un déluge toucherait plusieurs villes du Québec. Sur une carte géographique, à l’aide d’un objet dont je ne me souviens plus (style rapporteur d’angle) sur lequel nous avions placé un doigt chacun, l’Esprit a déplacé l’objet dans la trajectoire où, selon cet Esprit, passerait la tempête de pluie et qu’elle s’arrêterait dans l’atlantique, en Gaspésie, après quelques jours. Nous avons tous été très étonnés.

 

Tout cela pour ajouter quelque chose d’encore plus phénoménale. Suite à l’annonce de cette tempête de pluie, du trajet de celle-ci et des inondations qui s’en suivraient, nous sommes tous revenus autour de la table et cet Esprit a demandé à me parler personnellement, à ma grande surprise. Cet Esprit m’a dit que ma maison serait inondée mais que je pouvais l’éviter. À ma grande stupéfaction, je lui ai demandé, par curiosité, par où l’eau s’infiltrerait et l’Esprit m’a épelé : «par la cave». Je lui ai demandé s’il savait par quel endroit l’eau entrerait dans ma cave et il a épelé : «par l’entrée de cave» et a ajouté : «petite cabane». Cela m’a vraiment impressionné car Roger n’avait jamais vu mon entrée de cave et la petite cabane qui la recouvre. Je lui ai alors dit que je demeurais là depuis 50 ans et que nous n’avions jamais été inondés. L’Esprit m’a répété : «tu seras inondé». Je lui ai demandé pourquoi cette fois ma cave serait inondée et il m’a épelé : «pente vers la cave». Je lui ai demandé où est cette pente, et il m’a épelé : «dans la cour». Je lui ai alors demandé comment je peux éviter l’inondation et il m’a répondu : «en creusant un canal».

 

Je l’ai remercié grandement mais j’étais un peu sceptique de tout ce qui s’était dit ce soir là en lien avec la tempête, inondations et mon sous-sol inondé mais, ayant vécu des faits qui se sont avérés très exactes dans le passé, je ne prenais pas cette mise-en-garde à la légère.

 

Le lendemain, j’ai demandé à un ami de venir à la maison avec son transit et je lui ai demandé de voir comment était la dénivellation de ma cour, vers mon entrée de cave. À ma grande surprise, il me dit 8 pouces, fait que je n’avais jamais observé à l’œil nu.

 

J’ai donc demandé à cet ami, qui avait un tracteur et une pelle, de me faire un canal (style rigole) pour que mon eau s’évacue vers la rivière advenant une pluie importante.

 

Effectivement, du 31 juillet au 9 août 2008, exactement dans la trajectoire indiquée 3 semaines auparavant par l’Esprit, des dizaines de municipalités au Québec se sont déclarées zones sinistrées recevant entre 40 et 50 mm de pluie en 1 ou 2 heures. Quant à ma maison, le canal fait avait peine à se vider et un peu d’eau s’est même introduit dans mon entrée de cave malgré la pente inverse effectuée et le canal creusé. Je dois vous dire que cette expérience fut très bénéfique pour moi. Si je n’avais pas été avisé par cet Esprit, je suis convaincu que cette pluie diluvienne serait entrée par mon entrée de cave et aurait effectivement inondé mon sous-sol.

 

Donc, par mes expériences avec Roger, je peux réitérer le fait que j’ai constaté souvent que la table bougeait sans effort de Roger, qu’elle tourbillonnait parfois, sur une patte ou sur l’autre. Malgré ce phénomène réel, ce qui m’a toujours impressionné, c’est la précision et l’exactitude de faits bien précis apportés par les Esprits. »

 

L’entité qui avait livré ces messages devant des témoins très crédibles se nommait Terre parce qu’il disait connaître beaucoup de choses en rapport avec la planète. Comment ce visiteur étonnant a-t-il pu prédire que plusieurs villes québécoises seraient inondées et prévenir le témoin que son sous-sol pouvait être envahi par l’eau ? À cette époque, 42 villages furent inondés et deux trompes d’eau furent aperçues sur le fleuve St-Laurent. Une simple coïncidence lui aurait-elle permis d’être aussi précis ? Je ne pense pas que le hasard aurait pu être aussi exact dans tous ces détails révélés. Le fait que le temps et l’espace n’existent pas pour eux, est-ce que cela aurait permis à Terre de voir la catastrophe naturelle avant qu’elle frappe le Québec ?

 

temps-1

 

Chose certaine, Terre n’est pas le premier à prédire la température car par le passé, d’autres l’ont aussi fait par l’intermédiaire de Nostradamus, Malachie, Coinneach Odhar, Jeanne Dixon, Irene Hughes, Ross Peterson, Kathy Sotka, Edgard Cayce…..Les noms changent mais les messages se ressemblent.

 

Roger Mainville, Président
Groupe Paracontacts
13 janvier 2012

(C)(R) www.paracontacts.com

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Facebook Pagelike Widget
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16