Sélectionner un langage
Liens Paracontacts
Groupe

 

Catalogue

 

Généralités

Le 28 février 2008, en effectuant un contact médiumnique avec 7 personnes dont faisaient partie trois avocats, une entité masculine se présenta en disant être un Innu-Montagnais du nom de Renot. Selon ses souvenirs, il y avait un petit campement et un cimetière sacré montagnais situés près des lacs Metascouac et Kiskisink dans la région de La Tuque en Mauricie. Les Autochtones qui s’y trouvaient pratiquaient la cérémonie de l’ours dont les cranes ornaient en guise de protection quelques poteaux entourant le camp.

Quelques mois plus tard en fouillant des archives, nous découvrîmes dans la librairie en ligne de Jstor, un article de Dominion Canada 1912, qui mentionnait qu’il y avait environ 45 Montagnais-Neskapis (Innus) qui vivaient à cet endroit faisant partie de l’ancienne réserve Crespieul (Kiskissink) et qui pratiquaient la cérémonie sacrée du crâne d’ours. Vers 1910, des Abénaquis de St-François et de Bécancour fréquentaient aussi ce secteur forestier.Des cérémonies de l’ours (Maskomokocan), étaient jadis exécutées pour valoriser les qualités de chasseur, souligner le passage de l’adolescence à l’âge adulte et pour communiquer avec les Ancêtres du monde des esprits.

Source : A. Irving Hallowell american Anthropologist, New series Vol. 28, No,1 (Jan.-Mar., 1926) pp. 1-775 Jstor. Réserve Crespieul ou Kiskissink (Burgesse, 1945 : 2 ; Simard J.J. et al., 1980 : 102 sq.). 2 GEORGE V. SESSIONAL PAPER No. 27 A. 1912 DOMINION OF CANADA On December 21, 1910, the Abenakis Indians of St. François and Becancour surrendered to the Crown the Crespieul reserve.

Roger Mainville / Plume-Parlante

24 février 2019

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Facebook Pagelike Widget
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16