Un phénomène mondial

 

 

mondialtitre

 

Le phénomène OVNI (Objet Volant Non Identifié) m’intéresse beaucoup car il s’étend à l’échelle planétaire. Tout comme les témoignages sur les phénomènes paranormaux, ceux sur les OVNIS se renouvellent sans cesse. En 1996 la firme de sondage US Gallup stipula que 36 millions d’américains avaient déjà observé des OVNIs et qu’en 2010, plus de 100 millions de personnes dans le monde en avaient vus.

 

Malgré cela, pour croire pleinement à l’existence de ces phénomènes anormaux ou à celui des objets volants, il faut en avoir déjà vu au moins une fois dans sa vie. Ce fut mon cas à deux reprises, d’ailleurs mon rapport et mes croquis doivent encore se trouver dans les archives poussiéreuses d’Ottawa. En juin 1974 durant la nuit, un énorme objet stationnaire a été vu au-dessus d’un aéroport de Cartierville. Parmi les témoins, il y avait des civiles, des policiers et des militaires. Ce n’était pas un cas d’OVNI mais plutôt d’OVI (Objet Volant Identifié) suffisamment évident et sérieux pour déplacer un gros avion Hercule C-130 et des agents fédéraux. Cette nuit-là vers 03 h 30, à bord d’une auto-patrouille, je tentais de poursuivre un plus petit engin, de la taille d’une torpille de sous-marin, volant à très base altitude au-dessus de la longue piste d’atterrissage. Même si mon bolide prenait rapidement de la vitesse, l’engin mystérieux quant à lui, gardait facilement sa distance pour ensuite disparaître au bout de la piste dans la noirceur de la nuit. Pendant la poursuite, j’ignorais qu’un engin de la taille d’un terrain de football était au-dessus de l’aéroport. Je crois que cette histoire fut volontairement rayée de la carte car après avoir été questionné pendant plusieurs minutes, on m’avait fait signer un formulaire de confidentialité valide pendant 20 années.

 

Puis en août 1976 vers 01 h 30, un gros engin de forme d’une boîte rectangulaire a été aperçu au-dessus du Vieux-Laprairie au Québec. Il se maintenait immobile à base altitude au-dessus d’une rangée de maisons situées près de l’église. On distinguait bien ses arêtes luminescentes mais le mystérieux objet était quasiment invisible à l’œil. Garés le long de la route 132, nous étions six automobilistes à l’avoir observé pendant près de 2 minutes avant qu’il disparaisse en un instant. Où est-il passé ? me dis-je en le voyant disparaître soudainement. Il ne s’était pas envolé, il a plutôt disparu subitement.

 

 

mondial1990

 

Tout le monde se souvient du phénomène lumineux qui a été aperçu le 7 novembre 1990 au-dessus de la Place Bonaventure de Montréal. Ce cas spectaculaire n’était pas unique car des objets semblables ont été aperçus dans toute l’Europe.

 

Ce soir là à Montréal, une quarantaine de citoyens, dont des policiers, ont aperçu au-dessus de la Place Bonaventure un objet lumineux situé à plus de 1000 mètres d’altitude. Ses lumières orangées formaient un triangle. L’objet fut aperçu vers 19 heures et est demeuré quasi stationnaire pendant près de trois heures. Certains témoins ont affirmé que la chose s’était déplacée très lentement du sud au nord. La GRC atteste de la crédibilité des témoins et confirme ce qu’ils ont vu.

 

Le rapport scientifique Guénette & Haines avait rejeté l’hypothèse d’un phénomène optique comme celui du reflet des projecteurs sur les nuages. Pour appuyer leur thèse, les deux scientifiques se basent sur les photographies du journal La Presse analysées par ordinateur ainsi que des témoignages concordants.

 

mondialeuro2

 

En Belgique, des douzaines de témoins ont rapporté un objet triangulaire avec trois lumières, volant lentement et sans bruit au sud-ouest, et l’armée de l’air a dit qu’elle étudiait les rapports en collaboration avec les armées de l’air des pays voisins. Plusieurs membres d’équipage d’avions militaires et civils ont aussi observé des OVNIs, incluant un pilote britannique, qui a rapporté quatre objets volant en formation au-dessus des Ardennes dans le sud de la Belgique.

 

mondialeuro1

 

En France, le directeur de Service d’Enquête des Phénomènes de Rentrée Atmosphérique, a dit qu’une enquête serait lancée, et a confirmé que plusieurs pilotes de ligne avaient rapporté des observations mais qu’aucun contact radar n’avait été enregistré dans l’espace aérien français. Un pilote d’Air France a dit, dans une entrevue radio: « Nous étions sur un vol vers Barcelone à près de 33,000 pieds à 19:03 heures quand nous avons initialement vu la forme. Ça ne pouvait pas être les débris d’un satellite parce qu’il a été là pendant trois ou quatre minutes.»

 

En Italie, six pilotes de ligne ont rapporté « une intense lumière blanche et mystérieuse » au sud-est de Turin. Les pilotes ont aussi rapporté cinq traînées de fumée blanche. La police de Bavière a été submergée d’appels de gens rapportant des rayons de lumière avec des queues de feu aux environs de 19h00 le 5 novembre (Glasgow Herald, 7 novembre 1990).

 

En 1990, le Québec et l’Europe n’ont pas été les seuls à avoir eu la visite de ces objets volants car des observations ont été rapportées un peu partout sur la planète. Le 10 septembre de la même année, plusieurs témoins ont aperçu un OVNI aussi grand qu’un terrain de football volant au-dessus d’Alfena au Portugal. Lorsque l’on parle d’observations à l’échelle planétaire, on peut facilement conclure qu’il y a des milliers de témoins de diverses régions et qui décrivent des objets semblables se déplaçant bien souvent de la même manière. Au fil des années, cela représente des millions de témoignages et même si de ce nombre, on enlève les mauvaises interprétations ou les phénomènes naturels, cela nous donne toujours une multitude de véritables observations d’OVNIS. Mais ce qui m’intrigue le plus, c’est la rapidité de leurs déplacements et la façon dont ils disparaissent ou apparaissent soudainement dans une zone, en passant bien souvent inaperçus des radars.

 

Depuis notre découverte survenue en août 2011, une question revient fréquemment dans mes pensées. Est-il possible d’être connecté momentanément à une autre dimension ou à une autre époque par un vortex temporel ou un mini portail engendré par la présence de champs électromagnétiques ou magnétiques ou par une énergie subtile ? Comment expliquer le fait qu’il soit possible de capter des voix audibles, des chants et des sons de tambours autochtones qui remontent à 300 ans passés ou de voir la forme fantomatique d’un individu disparu depuis quelques années ou des apparitions de personnes vêtues à la mode d’une époque plus ancienne ou comme dans le cas de Scole Experiment d’avoir des apports d’objets provenant du passé ou encore mieux, des signatures remontant à différentes époques inscrites sur des pellicules de film 35 mm ?

 

La nature de ces phénomènes ou de certains de ces fantômes, nous permettrait-elle d’imaginer qu’ils pourraient provenir d’une distorsion du temps, soit d’un brusque passage entre un univers à plusieurs dimensions et le nôtre, ce qui expliquerait le fait que les radars ne capteraient pas toujours les OVNIS ? Un peu comme le conte d’Alice au pays des merveilles ! Une fois passée par le trou du vieil arbre, Alice se retrouve dans un autre monde où ce qui semblait faire partie de l’imaginaire devient réalité. << Le temps est une illusion de notre évolution biologique et culturelle. >> Cette citation du Dr David Lewis Anderson, serait-elle la réponse ou du moins, l’une d’elles ?

 

Pour le Dr David Lewis Anderson, physicien spécialiste de la physique de l’espace-temps et fondateur de Time Travel Research Center voué à l’étude des technologies temporelles, le voyage dans le temps est possible. Non seulement ces voyages sont possibles mais ils représentent une réalité actuelle. Selon lui, il y aurait en ce moment six pays très impliqués dans la recherche sur le voyage dans le temps. Le Dr. Anderson préfère utiliser le terme contrôle du temps : États-Unis, Russie, Japon, Inde et Chine mais il garde le sixième pays sous silence. Pour lui, les recherches sur les voyages dans le temps ont vraiment commencé avec l’expérience de Nikola Tesla en 1943 à Philadelphie et les pilotes d’OVNIS pourraient être des voyageurs provenant de notre lointain passé ou même de notre futur.

 

Le docteur Ronald L. Mallett est un scientifique américain, professeur de physique depuis plus de 30 ans, connu entre autres pour ses recherches sur les trous noirs, les trous de vers, les cordes cosmiques. Le point commun entre les trous noirs, les cordes cosmiques et les trous de vers sont la gravité, qui selon lui, offrirait la possibilité de voyager dans le temps. Après de longues années de recherche scientifiques et en utilisant les équations de la relativité d’Einstein, il aurait trouvé un moyen d’exploiter la gravité afin de voyager dans le temps.

 

Les voyages dans le temps sont-ils vraiment possibles ?

 

Quelques semaines après que des chercheurs chinois aient annoncé que les voyages dans le temps étaient impossibles, une équipe internationale de scientifiques du CERN en Italie a annoncé jeudi (22-09-11) avoir constaté que certaines particules subatomiques (neutrinos) se déplaçaient plus vite que la lumière. Cette importante découverte invaliderait, si cela était confirmé, l’une des lois de l’univers mises en évidence par Einstein, à savoir que cette vitesse est indépassable. Le Professeur Ereditato s’est refusé d’envisager ce que cela pourrait signifier si d’autres physiciens, qui doivent être officiellement informés de la découverte ce vendredi (23-09-11) au CERN, confirment que les relevés d’OPERA sont exacts. << Je ne veux simplement pas penser aux conséquences >>, dit-il à Reuters. Une grande partie des oeuvres de science-fiction sont fondées sur l’idée que, si on peut aller plus vite que la lumière, les voyages dans le temps deviennent, en théorie, possibles. (Reuter 23-09-2011). Les chercheurs de CERN viennent, en octobre et novembre, de réaliser de nouveaux tests qui montrent que les neutrinos ont bien l’air de s‘affranchir des lois connues de la physique. (Le Monde 18-11-2011).

 

Vortex temporels naturels ?

 

mondialcordes

 

Si l’homme est maintenant en mesure de créer des machines à remonter le temps, la nature serait-elle capable d’engendrer un passage temporel ou vers une autre dimension ? Le 27 janvier 1995, des scientifiques américains et britanniques qui ont conduit des investigations en Antarctique ont fait une découverte sensationnelle. Le physicien américain Mariann McLein a dit que les chercheurs ont remarqué un brouillard gris en rotation dans le ciel au-dessus du pôle le 27 janvier, qu’ils ont confondu avec une tempête de sable ordinaire. Cependant, le brouillard gris n’a pas changé de forme et n’a pas évolué dans le cours du temps. Les chercheurs ont décidé d’étudier le phénomène et ont lancé un ballon météo avec un équipement capable d’enregistrer la vitesse du vent, la température et l’humidité de l’air. Mais le ballon météo est monté vers le haut et a immédiatement disparu.

 

Au bout d’un moment, les chercheurs ont ramené le ballon météo à terre avec l’aide d’une corde attachée à lui auparavant. Ils furent extrêmement surpris de voir qu’un chronomètre placé dans le ballon météo indiquait la date du 27 janvier 1965, le même jour mais il y a 30 ans. L’expérience a été répétée plusieurs fois après que les chercheurs aient constaté que l’équipement était en bon état. Mais chaque fois que la montre était de retour elle indiquait le passé. Le phénomène surnommé “la porte temporelle” a été rapporté à la Maison Blanche. (La Pravda le 03/01/2004, 19-12-2010)

 

Les secrets de Wikileaks et le Golfe d’Aden

 

Un vortex magnétique aurait aussi été découvert en novembre 2000 dans le Golfe d’Aden situé entre la Somalie et le Yemen. Plusieurs scientifiques internationaux étudieraient ce phénomène depuis sa découverte. Certaines sources prétendent que Wikileaks serait en possession d’un rapport stipulant que depuis 2008, ce vortex serait en expansion. (La Pravda 08-12-2010), M.I.N.A. Macedonian Intl. News Agency 19-12-2010). Un phénomène semblable pourrait-il aussi expliquer les disparitions de navires et d’avions survenues dans le fameux Triangle des Bermudes ? Curieusement, le résumé du rapport scientifique de Japan Geoscience Union, daté du 26 mai 2011, révèle que depuis 1998, une anomalie magnétique est en évolution dans le golfe d’Aden. Qu’est-ce qui se passe vraiment dans le golfe d’Aden ?

 

Vortex d’énergie local

 

mondialsedona

 

Une équipe d’enquêteurs de SCI-FI composée d’un historien, d’un archéologue et du géophysicien est allé dans les montagnes de Sedona pour vérifier la théorie des vortex d’énergie locaux. Les mesures du Dr Edman ont révélé une distorsion ou anomalie magnétique sur les deux sites étudiés et considérés comme étant des vortex ou spirale d’énergie par les gens de la région. Pour les chamans Navajos, ces lieux sacrés et de guérisons facilitent la connexion avec la nature ainsi qu’avec le monde des esprits. Curieusement, la région de Sedona est réputée pour ses nombreuses observations d’OVNIS.

 

Ces anomalies magnétiques sont présentes un peu partout sur la planète et souvent près des lignes de failles géologiques, le long d’un grand cours d’eau, au-dessus de gisements de minerais, de veines d’eau souterraines et dans les montagnes du Québec. Nos enquêtes sur les phénomènes paranormaux, nous ont souvent amené dans des localités à proximité du fleuve, d’une montagne, de la forêt, d’un lac ou d’une ligne de faille géologue. Curieusement, plusieurs observations d’OVNIS ont été faites au fil des ans à partir de villes et de villages situés en bordure du fleuve St-Laurent longé par d’importantes failles géologiques.

 

Un discours sortant de l’ordinaire

 

Le 25 Septembre 2005, au cours d’un discours alarmant à l’Université de Toronto qui a attiré l’attention des principaux journaux et revues, un ancien Ministre Canadien de la Défense s’est rallié à trois associations pour demander au Parlement du Canada d’ouvrir des auditions publiques concernant les civilisations ET. Paul Hellyer, Ministre Canadien de la Défense de 1963 à 1967 sous le Premier Ministre Lester Pearson, Prix Nobel de la Paix, a déclaré publiquement : « Les OVNIs sont aussi réels que les avions qui volent au dessus de vos têtes ». Hellyer a mis en garde : « Les militaires Américains sont en train de préparer des armes qu’ils pourraient utiliser contre les Ets, et ils pourraient nous impliquer dans une guerre intergalactique sans qu’on ne nous ait jamais informés ». Mr Hellyer a continué de dire : « Je suis très concerné par ce que pourraient être les conséquences d’une telle guerre intergalactique, et je pense que je dois en parler » – « Le temps est venu de dévoiler publiquement qu’il existe des civilisations extraterrestres civilisées qui visitent la Terre » ; un responsable des associations a déclaré : « Notre Gouvernement Canadien a besoin de parler ouvertement de ces sujets importants sur le possible déploiement d’armes dans les plans de guerre extérieurs contre des sociétés civilisées ET ». (Ottawa, Canada, 24 Novembre 2005 (PRWEB.com)

 

À mon avis, si on veut connaître la vérité, ce n’est pas seulement au Gouvernement Canadien d’en parler mais aussi aux citoyens et tout particulièrement à ceux et celles qui sont témoins de tels phénomènes. Il est grandement temps, que les Québécois et le Canadiens s’ouvrent d’avantage, en parlant de sujets, qui depuis des décennies, ne sont plus tabous dans plusieurs autres pays.

 

Publé le 12 février 2012
Remis à date le 16 avril 2015

 

Roger Mainville, Président
Groupe Paracontacts
19 avril 2015

 

 

Nos visiteurs:

 

Groupe Paracontacts

Video de l’article récent
Nouvelle page FaceBook
Facebook Pagelike Widget
Notre Canal YouTube

Abonner vous!

Compteur en date du 24-04-15

Pays en date du 28-12-16